Prévention et gestion des catastrophes : La DGPC privilégie la communication

48

Un réseau des communicateurs a été mis en route pour informer et sensibiliser les groupes cibles : les concitoyens, les décideurs politiques et administratifs et les partenaires techniques et financiers sur les dangers liés aux catastrophes
Face aux méfaits des catastrophes de tous genres, la Direction générale de la protection civile (DGPC) a choisi le canal de la communication pour sensibiliser les premiers concernés que sont les populations. C’est pourquoi, elle a organisé le jeudi dernier à son siège une journée d’échanges avec les professionnels des médias et le Réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRADE).
C’est le médecin colonel Cheik Fanta Mady Koné qui était le principal conférencier. Il a expliqué d’une manière très pédagogique et de long en large, les causes qui provoquent ces catastrophes et les conséquences qui en sont liées. Il a aussi fait ressortir les difficultés qui empêchent la DDGPC d’accomplir véritablement ses missions régaliennes. Il était assisté par d’autres agents de la protection civile.
Enumérant les différentes formes de catastrophes, le formateur du jour dira qu’elles sont multiples et se situent à plusieurs niveaux. Il s’agit de celles liées aux accidents de circulation, aux incendies, aux inondations, à la sècheresse etc. Pour Cheik Fanta Mady Koné, ce sont ces quelques raisons qui provoquent les catastrophes. S’agissant des conséquences, elles peuvent entrainer un handicap à vie, voire mort d’homme.
Après son brillant exposé, deux groupes de travail ont été constitués. Le premier a réfléchi sur les sources de financement et le second sur les canaux appropriés pour la communication. Les travaux ont été sanctionnés par des recommandations et la mise en place d’un « Réseau de communicateurs sur les risques liées aux catastrophes.
La Journée a pris fin aux environs de 13 heures. La cérémonie de clôture était présidée par le Directeur général adjoint de la DGPC. Ce dernier a remercié les participants pour la qualité des échanges et des débats. « La formation avec vous les hommes de communication a été simple. Nous n’avons pas rencontré de difficultés. Le message a été très facile à assimiler » s’est-il félicité.
Les participants, par la voix du doyen, Ben Cherif Diabaté se sont montrés très émus par les propos aimables que leur a adressés le DGA de la structure. Le porte-parole des communicateurs a remercié la Direction générale de la protection civile pour ce travail salutaire qu’elle accomplit au risque péril de ces agents, au nom de la Nation. De même, il a rassuré la DGPC de l’accompagnement sans faille du Réseau qui vient d’être créé.
Diakalia M. Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here