Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali : Le cercle de Yorosso opte pour le développement du maraichage.

44

Le développement du maraichage, une alternative sûre pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; tel est le message véhiculé par le cercle de Yorosso pour booster la production agricole au Mali. Pour transmettre ce message, la Délégation de la Chambre Locale d’Agriculture du cercle de Yorosso a initié une compétition entre les maraichers du cercle. La toute première édition de cette compétition a rendu son verdict le samedi 25 mars 2017 à l’issue d’une journée consacrée à la remise des prix aux coopératives lauréates. La cérémonie a bénéficié d’une touche spéciale, celle d’être présidée par le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr. Nango Dembélé qui plus est un natif du cercle de Yorosso..

C’est l’esplanade en face des bureaux du ministère de l’administration territoriale du cercle qui a servi de cadre à cette cérémonie à la baguette de laquelle on retrouvait le conseil du cercle, la coopération luxembourgeoise au Développement, l’ONG Swiss Contact, l’Association Malienne d’Eveil au Développement Durable (AMEDD) et World Vision International. Etaient donc présents à la cérémonie, outre les représentants de ces partenaires, les autorités administratives locales. Celles-ci ont réservé un accueil chaleureux à leur hôte du jour venu en terre bien connue ayant vu ses premiers pas. Accompagné d’une délégation composée essentiellement du chef de son cabinet et de son chargé de missions, le ministre Nango Dembélé s’est dans un premier temps entretenu avec les autorités locales notamment le préfet du cercle, le chef du village et le président du conseil du cercle de Yorosso.

L’ouverture proprement dite de la cérémonie a été marquée par les mots de bienvenue prononcés en ‘’mianka’’, le dialecte local du cercle par le maire de la commune rurale de Yorosso, et le président du conseil du cercle, respectivement Abdoulaye Goita et Mamadou Goita. Ceux-ci ont tour à tour profité de la tribune de cette journée de remise de prix pour en appeler à une modernisation de l’agriculture dans le cercle de Yorosso. Ils ont exprimé au ministre le besoin de matériels agricoles adéquats nécessaires à l’intensification des rendements.

Pour le ministre, la cérémonie du jour est un signe de la prise de conscience de ses parents du cercle que le combat contre la faim et la malnutrition peut être gagné. « Un rendement de 20,1 tonnes de pomme de terre dans une zone autrefois considérée comme non propice à cette spéculation n’est-il pas un signe d’espoir ? Je vous invite à faire en sorte qu’à la prochaine édition, vos rendements soient meilleurs ! » a lancé le ministre Nango Dembélé. A l’endroit des coopératives lauréates des prix au regard des taux de production et de productivité de cultures maraichères enregistrés, Dr Nango Dembélé a estimé qu’ils font espérer que le résultat est au bout de l’effort. « Grâce à vous, l’UNICEF a reconnu que notre cercle a réduit de 30 à 15% le taux de malnutrition entre 2014 et 2016. Soyez-en remerciés. » a déclaré le ministre. Après avoir remercié tous les autres acteurs ayant contribué au développement des cultures maraichères dans le cercle, Dr Nango Dembélé les a rassurés que les autorités resteront toujours à leurs côtés et leur accorderont toujours le soutien nécessaire pour le développement de ces activités génératrices de revenus qui contribuent à réduire la pauvreté en milieu rural en accroissant les revenus. « Maraichage aujourd’hui, qui peut davantage bénéficier en intégrant le petit élevage, par l’apport de fumure organique, pourquoi pas pisciculture demain grâce à une meilleure valorisation des eaux souterraines dont le potentiel est énorme et qui ne demande qu’à être exploitée ? » a conclu le ministre Dembélé.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here