Session du Conseil Supérieur de la Magistrature : Vague de mutation des magistrats

Le Conseil Supérieur de la Magistrature s’est réuni en session le 23 mars dernier au Palais de Koulouba, sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM). Une vague de mutation a concerné, selon un communiqué du ministère de la justice, près d’une centaine de magistrats des parquets, du siège et des justices de paix à compétence étendue (JPCE).
Aliou Nampé prend du galon
L’ex-procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de la Commune III du district de Bamako en charge du pôle économique et financier devient avocat général à la Cour d’appel de Bamako. Il cède son fauteuil à Mahamadou Bandiougou Diawara. Magistrat de classe exceptionnelle, Aliou Nampé après le tour de plusieurs tribunaux en qualité de procureur (Kati, C I, II et III) au cours des dernières années prend du galon. Quoi de plus normal pour ce grand serviteur de la République.
Pièce maitresse du dispositif judiciaire en matière de lutte contre la corruption et la délinquance financière au Mali pendant plus de deux ans, le nouvel avocat général à la Cour d’appel de Bamako, deuxième personnalité du parquet général a abattu un travail gigantesque à la tête du ministère public du TGI de la commune III. Entre 2014 et 2015, le montant des recouvrements par les services du pôle économique et financier de Bamako dans le cadre de la lutte contre la corruption se chiffre respectivement à 778 019 927 et 533 434 278 de nos francs soit 1 311 554 205 FCFA.
M L Fofana
Mali24

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here