Contentieux électoral de la commune de Niamana: La cour suprême confirme l’élection de Sékou Komé

94

La section administrative de la Cour suprême a rendu son verdict dans l’affaire de contentieux électoral qui opposait Oumar Soukouna, maire Parena sortant de Niamana (Mourdia) à Sékou Komé, nouveau maire CODEM, élu lors des élections communales du 20 novembre 2016. Ce dernier a été confirmé dans ses fonctions de maire dans la commune de Niamana (Mourdia).

Après les élections du 20 novembre, le maire sortant du Parena a reproché plusieurs irrégularités de nature à entacher le scrutin. Ce qui a donné lieu à une plainte devant le tribunal administratif. Le jugement n°09 du 16 décembre 2016 du Tribunal administratif de Bamako (TAB), qui reconnaissait la victoire du candidat Sékou Komé de la liste Codem avait été attaqué par le maire Parena sortant, Oumar Soukouna. Ainsi dans l’arrêt n°101 du 23 mars 2017, la cour a reçu les appels et les a rejetés comme mal fondés, mettant les dépens à la charge du trésor public.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here