Analyse et plaidoyer budgétaire/protection sociale : L’UNTM et la CSTM mieux outillées

Le Comité d’analyse et de recherche syndicale (Cares-Mali) avec l’appui de l’Organisation régionale africaine de la Confédération syndicale internationale (CSI) a organisé du 23 au 28 mars 2017 un séminaire de formation pour renforcer les capacités des organisations membres du Cares notamment les cadres de l’UNTM et de la CSTM en analyse et plaidoyer budgétaire, en protection sociale, etc.

Dans le cadre de la phase II du projet “Soutenir l’action syndicale en matière économique et sociale pour faire du travail décent une réalité en Afrique”, le Cares-Mali, sous la houlette de la coordonnatrice, Nassou Traoré, a organisé du 23 au 28 mars un séminaire à l’attention des cadres des deux organisations syndicales membres (l’UNTM et la CSTM).
Trois axes thématiques étaient au menu des débats, à savoir : “protection sociale dans l’économie informelle”, “analyse et plaidoyer budgétaire” et “les accords-cadres, la responsabilité sociale des entreprises en Afrique de l’Ouest”. Il fait suite aux activités de remobilisation du réseau régional des Cares nationaux, de la formation des formateurs et de redynamisation des Cares nationaux en cours depuis juillet 2016.

La cérémonie de clôture hier a regroupé le secrétaire général du CSTM, Hamadoun Amion
Guindo, le secrétaire général adjoint de l’UNTM, Maouloud Ben Kattra, le représentant du CSI-Afrique, Lawson Body Boèvi Kouglo, et des membres du Cares-Mali.
Pour Douty Coulibaly, membres du Cares-Mali, ce premier séminaire de formation rentre dans le cadre de la phase II du projet pour permettre de renforcer les capacités des membres du Cares sur les deux priorités, notamment la protection sociale et l’analyse et plaidoyer budgétaire.
Le représentant du CSI-Afrique, Lawson. B. B. Kouglo, a félicité Cares-Mali pour son engagement dans le travail et remercié la CFDT, la CGT et l’AFD pour leur appui conséquent au projet conjoint. Il a invité les syndicats, l’UNTM et la CSTM, à une synergie d’action pour soutenir les travailleurs dans les combats d’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. La CSI représente 16 millions de travailleurs organisés au sein de 101 centrales syndicales dans 51 pays

en Afrique. Il entreprend à l’endroit des organisations syndicales, à travers différents programmes, des actions avec l’appui de ses partenaires, des séminaires-ateliers, forum, etc.
Le secrétaire général du CSTM, Hamadoun Amion Guindo, au nom des deux organisations faitières, a félicité les participants pour leur assiduité et engagé les deux syndicats (l’UNTM et la CSTM) à une synergie d’action pour améliorer les conditions de vie des travailleurs.
O.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here