Conférence d’entente nationale : L’opposition indésirable

50

La Commission préparatoire de la Conférence d’entente nationale (CEN), à travers des compromis offerts par le régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta et la médiation internationale, a réussi à enregistrer la présence des Représentants de la CMA aux assises.
Mais, cependant, jusqu’au vendredi 24 mars 2017, à 18 Heures, l’opposition républicaine et démocratique n’avait reçu ni invitation, ni programme pour la CEN et aucune information sur le nombre de ses participants à la rencontre dite nationale. Du coup, l’opposition est réduite à un grand intrus à ce rendez-vous à caractère devant demeurer pourtant inclusif pour l’avenir de la Nation malienne.

Brillés par leur absence à la cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence d’entente nationale, les Représentants de la CMA ont pris le train en marche, le mardi 28 mars 2017. Ils étaient présents aux assises d’hier. Selon eux, la CMA est revenue sur sa décision après avoir obtenu des compromis. Cela, à l’issue des échanges avec le Haut Représentant du Chef de l’Etat dans la mise en œuvre de l’Accord, la médiation internationale et le Représentant de la Mission des Nations-Unies au Mali.​

Mieux, note Mahamadou Djéri Maïga, «dès après le discours du Président Baba Hakim, nous nous sommes rendus compte qu’en réalité nos préoccupations ont été prises en charge. Parce qu’il a porté à l’intention de tous ceux qui sont dans la salle de ne pas s’attendre sur l’écrire d’une charte tout de suite. Que les éléments de la charte seront remis au Président de la République».
D’après lui, il n‘aura meilleur garant que le Président de la République. «C’est à lui seul de décider comment il sera fait. Donc, pour nous, le Président de la République, c’est le Père de la nation. C’est lui le premier qui veut le vouloir pour tout le Peuple. Et nous pensons qu’il fera en sorte, avant qu’on écrive la charte, que le maximum des gens soit consulté.

Donc, nous nous sommes dit que nous n’avons aucune raison maintenant de rester à l’écart. Nous devons venir, apporter notre contribution. N’est-ce pas ? Et après on verra comment nous la soumettrons aux ordres du Président de la République. Et on saura comment il va faire pour l’écriture de la charte. Il faut que ça soit un consensus», a-t-il commenté pour justifier leur présence à la Conférence d’entente nationale.
Par contre, l’opposition républicaine et démocratique est écartée sur tous les plans. Elle a été marginalisée par le Gouvernement et la Commission préparatoire de ces assises. Du moins, à en croire aux déclarations de l’opposition.

«Jusqu’au vendredi 24 mars dernier, jour ouvrable, avant l’évènement, à 18 heures encore, l’opposition républicaine et démocratique n’avait reçu ni invitation, ni programme pour la Conférence d’entente nationale, et aucune information sur le nombre de participants du côté opposition même si, selon les informations informelles, le nombre d’invités de l’opposition serait de 5 sur 300», a indiqué l’Honorable Mody N’Diaye, Président du Groupe parlementaire de l’opposition à l’Assemblée Nationale. Et de protester : «Au regard de cette situation, l’opposition est appelée à jouer un rôle de figurant. Cette attitude qui renvoie à la marginalisation de l’opposition républicaine et démocratique n’est pas compatible avec sa volonté de participer activement et pleinement à la Conférence d’entente nationale.

La morale de ce qui précède est quand on ne veut pas discuter des questions très importantes à une réunion qui concerne toute la nation, mieux vaut alors renoncer à y participer ».

Pour quelle fin le Régime d’IBK s’est comporté ainsi ? Les préoccupations de l’opposition ne doivent-elles pas être prises en compte par cette Conférence d’entente nationale ? L’entente sera-t-elle encore nationale ? Bref, le Gouvernement et Baba Hakim Haïdara ont commis une grosse erreur de n’avoir ni associé dans les préparatifs ni invité officiellement l’Opposition. C’est de la haine ou de l’amateurisme ?

Oumar Diakité : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here