Office du Niger : La gestion calamiteuse du DGA, Tidiane Traoré, menace la nouvelle campagne agricole

48

Directeur général adjoint avec plein pouvoir. En tout cas, voilà comment se présente la gestion de Tidiane Traoré, à la Direction générale de l’office du Niger. Cadre de l’office du Niger et militant du Rassemblement pour le Mali, RPM (parti présidentiel), la nomination de Tidiane Traoré avait suscité de véritables débats au sein de l’entreprise office du Niger. Voilà qu’à travers sa gestion calamiteuse et népotiste, Tidiane Traoré donne raison à ceux qui doutaient de son management à pouvoir gérer l’Office. Du coup, la nouvelle campagne est fortement menacée.

De sa gestion actuelle des affaires de l’office, Tidiane Traoré, bouffe son directeur général, en la personne de Mamadou M’baré Coulibaly, dont la connaissance de l’Office n’est que superficielle. Surtout que ce dernier aussi a été choisi à ce poste par affinité. Il n’était même pas parmi les trois personnes arrivées premières à l’issue du test de nomination du président directeur général de l’office. Pas qu’eux seulement ; le choix de l’actuel directeur administratif et financier de l’office, Oumar Barou Touré avait surpris tout le monde à l’office. Finalement, sachant que ce dernier est manipulable au vrai sens du terme, les uns ont compris que la gestion de l’office allait désormais être le sauve qui peut.

Ingénieur de son état, Tidiane Traoré était le patron du domaine de l’aménagement à l’office, avant d’être nommé à la place de Boubacar Sow, comme directeur général adjoint. Après sa nomination, le désormais décideur à l’office du Niger va à son tour choisir ses proches aux postes stratégiques de l’entreprise. Son fils est nommé comme chef service passation des marchés. Son complice Seydou Dembélé est celui qui le remplace à l’aménagement. La liste n’est pas exhaustive. Pire c’est avec ce Seydou Dembélé que Tidiane Traoré est en train de faire de la gestion des parcelles cultivables, une affaire de famille. Pour avoir des terres dans les zones de l’office, il faut désormais composer avec ces deux messieurs : Tidiane Traoré et Seydou Dembélé. Ensemble, les deux cadres s’adonnent à la vente des parcelles aux plus offrants. Pour revenir aux choix des chefs services et aux responsables, du directeur général adjoint, il faut dire qu’il ne se passe de semaine sans qu’une mutation ou une nomination se fasse à l’Office par la direction générale. Et à chaque fois, ce sont les proches du Directeur adjoint Tidiane Traoré qui sont les plus grands bénéficiaires. Finalement, l’homme est en train d’engager l’office du Niger dans une histoire de clan et tant pis pour les objectifs et missions de l’office du Niger.

Néanmoins, il est temps que les décideurs à un niveau plus haut comprennent la gravité de la situation et  agissent vite pour que la nouvelle campagne agricole ne soit pas affectée par les conséquences néfastes de la mauvaise gestion de Tidiane Traoré.

Cependant, sieur Traoré doit savoir que  l’Office du Niger n’est la propriété de personne. Aussi, ce n’est pas parce qu’il  a été choisi par le parti au pouvoir, le RPM, qu’il doit se permettre tout. Lorsqu’on a le pouvoir, on doit avoir le sens de la bonne gestion associée à l’amour de son métier. D’ailleurs, il n’a jamais été dit de ne pas choisir ses proches à des postes de responsabilité mais cela doit se faire dans le respect des textes et compte tenu de la compétence des uns et des autres.

En tout cas, il urge le plus rapidement possible d’arrêter le tout puissant DGA de l’Office du Niger, Tidiane Traoré, dans son ambition périlleuse contre l’Office du Niger. Cela va dans l’intérêt et la survie des populations maliennes, car il est une véritable menace pour la nouvelle campagne agricole.

La Rédaction

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here