Selon un chef rebelle

113

«Plusieurs Katibas touaregs soutiennent militairement à la fois le parlement libyen, le gouvernement d'union nationale, le gouvernement de transition, et aussi la sécurité de certains hauts cadres de l'armée. Les pauvres devraient plutôt se préoccuper de leur propre sécurité chez eux à Wadi Alhayat au lieu de pousser nos jeunes à aller se faire tuer comme mercenaires pour une guerre inutile qui continue de diviser les Libyens...

Faites libérer les jeunes touaregs détenus par vos fautes à Benghazi, Tripoli, Misrata, Syrte... apportez reconnaissance à nos martyrs. Que les Libyens se réconcilient entre eux. Les Toubous, les Touaregs et les Fazaznas condamnés à être ensemble toujours comme des frères, doivent juste s'occuper de paix, réconciliation et développement.»

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here