Appui financier aux couches défavorisées : L’APEJ met 1,3 milliard dans la cagnotte

La Première Dame, KEITA Aminata MAIGA, a présidé la cérémonie d’ouverture de quatre (04) lignes de crédit au bénéfice des jeunes veuves des militaires tombés sur le front, des jeunes commerçants détaillants, y compris ceux de MalitelDa, et des jeunes de la diaspora, le mardi 21 mars 2017, à la place d’armes du Génie militaire.

Pour la circonstance, l’Epouse du Chef de l’Etat était entourée de cinq (05) membres du Gouvernement Modibo KEITA, à savoir : MM. Mahamane BABY (Emploi et Formation professionnelle), Hamadou KONATE (Solidarité et Action humanitaire), Abdel Karim KONATE (Commerce), Abdourhamane SYLLA (Maliens de l’Extérieur et de la Diaspora) et Amadou KOITA (Jeunesse et Construction citoyenne).

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants (Abdoulaye Idrissa MAIGA) y était représenté par son Chef de Cabinet en la personne du colonel-major Mamadou DIAW qui a remercié, au nom de son ministre et de l’ensemble des forces armées et de sécurité, le Gouvernement et les plus hautes autorités du pays, pour ce geste de solidarité agissante en faveur des veuves et orphelins des camps militaires.

En plus de ces veuves et orphelins, il faut être également parmi les Maliens de la diaspora et les commerçants ayant accepté de libéré les voies publiques, y compris ceux du MalitelDa, pour être éligibles à ce fonds d’un montant de 1,3 milliard de FCFA, a précisé le Directeur général de l’APEJ, M. Amadou CISSE, après avoir expliqué les conditions d’octroi et de remboursement des ces prêts.

« Ces prêts seront étalés sur une période de 12 à 18 mois, selon la nature du secteur d’activités, tels que le commerce, l’agriculture, l’artisanat, l’élevage et la pêche », a ajouté le ministre Mahamane BABY, indiquant que ce fonds « sera domicilié dans les comptes des institutions de micro finance partenaires, sous forme de ligne de crédit en vue de financer le démarrage et/ou la relance des activités économiques des différents groupements bénéficiaires ».

En mettant en place les présentes lignes de crédit, « le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle vise, à travers l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ), l’insertion des jeunes dans le tissu économique, par le financement des activités génératrices de revenu », a argumenté le ministre BABY, soulignant que cette initiative s’inscrit en droite ligne de la vision de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, en matière de promotion de l’emploi.

« L’ouverture de ces lignes de crédit est l’aboutissement d’un long processus de réflexion et de dialogue social entre les différentes parties prenantes », en l’occurrence l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes, la Direction du Service Social des Armées, le groupement des jeunes femmes veuves des camps, le groupement des commerçants détaillants, les jeunes de la diaspora et les institutions de microcrédit, a-t-il rappelé, avant d’exhorter les futurs bénéficiaires « à s’armer de beaucoup de courage pour la gestion de leur entreprise et à se montrer persévérants pour le remboursement des prêts, afin de permettre à d’autres jeunes et femmes de bénéficier du présent fonds revolving ».

Source : CCOM/MEFP

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here