CNREX-BTP : Budget 2017 en baisse

35

Il s’élève en recettes et en dépenses à la somme de plus de 900 millions de FCFA contre 1 milliard 300 millions en 2016

Le Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics (CNREX-BTP), a tenu le lundi 27 mars dernier, a son siège sis à la Cité UNICEF, les travaux de la 21ème session ordinaire de son conseil d’administration. C’était sous la présidence du Secrétaire général du ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Makan Fily Dabo, en présence du Directeur général du CNREX-BTP, Adama Coulibaly et de l’ensemble des administrateurs.

Au cours de cette session essentiellement budgétaire, les administrateurs ont examiné le point d’exécution des recommandations de la dernière session et le rapport d’activités du Centre et les comptes financiers au 31 décembre 2016. L’examen du programme d’activités et le budget 2017 figurait aussi au menu de la session. Il a eté  également soumis à l ‘appréciation des administrateurs, un projet de décision portant organisation interne du Centre, ainsi que son cadre organique.

Cette session, a expliqué le Président du Conseil d’administration se tient dans un contexte marqué par une nouvelle vision que les autorités ont bien voulu imprimer à ce Centre. C’est dans cette perspective que Makan Fily Dabo a sollicité la participation de tous. Car a t-il expliqué, cette nouvelle vision, exige, entre autres, une optimisation des ressources aussi bien humaines que matérielles du Centre pour une meilleure exécution des missions qui lui sont assignées.

” Je disais lors de la 20ème session que notre ambition était de faire du CNREX-BTP, le fleuron, la référence en matière de recherche et d’expérimentation dans le domaine du bâtiment et des travaux publics”, a rappelé Makan Fily Dabo. Aujourd’hui, cette ambition demeure entière, un objectif à atteindre. Cela est possible, il suffit d’y croire, a-t-il estimé.

Pour ce faire, le centre doit à l’interne se prémunir d’outils efficaces de gestion lui permettant d’entreprendre la démarche qualité dans l’optique de son accréditation à la norme ISO-17025, a recommandé le président du Conseil d’administration. Dans le même d’ordre d’idée, Makan Fily Dabo a exhorté la direction générale d’être innovante et plus imaginative afin de susciter le personnel du Centre à la recherche pour obtenir des résultats concrets sur le terrain. A cet effet, il s’est réjoui de l’adoption lors de la session passée d’un plan de communication qui permettra de mettre en lumière les activités du Centre. Tout comme le plan stratégique de développement. Selon lui, ces différentes actions devront être soutenues par les nouveaux textes régissant les laboratoires du bâtiment et des travaux publics adoptés par le gouvernement.

Par rapport au budget soumis à l’appréciation des administrateurs, il permettra au Centre de relancer ses activités en vue d’une meilleure adéquation entre ses missions, son organisation, sa gestion et ses ressources selon le PCA.

Rappelons que ce budget connait une légère baisse par rapport à celui de l’année écoulée. Il s’élève en recettes et en dépenses à la somme de plus 900 millions de FCFA contre 1 milliard 300 millions de FCFA en 2016.

 

AMTouré


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here