La CMA ou l’hypocrite de retour : Le régime avale encore la couleuvre

28

Absents le premier jour de l’ouverture de la conférence d’entente nationale, les ex groupes rebelles de la CMA viennent de prendre le train IBK en marche ce mardi. Selon des informations, toutes leurs préoccupations, source du boycott, ont été prises en compte. Cette information tombe alors que les premiers responsables des groupes de la CMA sont au conseil de sécurité de l’ONU sous invitation de ce dernier. Que se sont-ils dits ? A la surprise générale de tout le monde, la CMA a décidé de revenir sur sa décision. A-t-elle été dorlotée ou menacée ? Que ce soit l’une ou l’autre, le fait de passer par des négociations pour accepter d’y participer enlève en leur présence l’aspect rationnel. Elle n’aura aucun impact positif car ils ne sont pas venus par conviction.

Ces rebelles ont toujours été comme ça. Des discussions pour l’élaboration de l’accord de sortie de crise en Alger à la conférence d’entente nationale en passant par la signature en deux temps de l’accord à Bamako, ils n’ont jamais été au rendez-vous au moment opportun. Leurs stratégies, c’est toujours menacer afin de sortir gagnants lors des grandes décisions. Malheureusement, nos gouvernants se plient toujours à la volonté de ces bandits armés.

La première participation de la CMA a enregistré quelques remarques parmi lesquelles l’absence des premiers responsables de la coordination des mouvements de l’AZAWAD. Pourquoi n’étaient-ils pas présents ?

En tout cas, leur participation n’est pas à prendre pour une victoire.

Boubacar Yalkoué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here