Mali: l’ancien chef de la police islamique de Gao bientôt devant la justice

Au Mali, il avait semé la terreur dans la ville de Gao jusqu'à son arrestation en décembre 2013 et il va maintenant devoir répondre de ses actes. Aliou Mahamar Touré, ancien chef de la police islamique de la ville du Nord, sera jugé par la cour d'assises de Bamako. C'est ce que vient de décider la chambre d'accusation de la cour d'appel de Bamako. Aliou Mahamar Touré a officié pendant la période 2012-2013, sous l'occupation des groupes armés. Et l'annonce de son jugement, pour tous ceux qui l'ont côtoyé de près, est une très bonne nouvelle.

Pour les victimes, c’est une première victoire parce que le commissaire Aliou comme on l'appelle n'est pas n'importe qui. C'est l'homme qui a orchestré la torture et la répression dans la ville de Gao pendant toute la période où le nord du Mali était occupé par les islamistes. A cette époque, la ville est contrôlée par le Mujao (Mouvement pour l'unité et le djihad en Afrique de l'Ouest). Un mouvement qui impose sa vision de la charia et harcèle les populations avec l'aide précisément du commissaire Aliou.

Cet ancien vendeur de peau de bêtes est natif de la ville, il aide les islamistes à leur arrivée en ville et devient très vite un de leurs représentants les plus zélés. Comme un chef djihadiste, l'homme se déplace avec une escorte de plusieurs hommes, il est armé, porte des grenades en bandoulière et un fouet qu'il utilise sans réserve pour battre les habitants. En particulier, les femmes accusées d'avoir des mœurs déviantes. Un jour, il coupe lui-même la main d'un homme et tire sur un autre.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here