Pollution du fleuve Djoliba : La SOMAGEP-SA nous sert-elle de l’eau contaminée ?

45

A l’occasion de la journée mondiale dédiée à l’eau, cette ressource vitale pour l’homme, l’animal, les plantes, la Direction Nationale de l’Hydraulique a organisé une conférence débat sur la nécessité de préserver l’eau en évitant son gaspillage. Le thème était important, mais moins important que la question relative à la qualité de l’eau que les habitants de la ville de Bamako boivent, c’est-à-dire l’eau soit disant traitée que la SOMAGEP-SA nous sert quotidiennement pour nos besoins domestique et industriels.

Depuis deux à trois ans, en amont du fleuve Niger jusqu’à 50 kms de Bamako des exploiteurs d’or occupent totalement le fleuve avec leurs dragues industrielles et locales.

Ils déversent dans l’eau du fleuve du mercure et du cyanure en grande quantité. Cette l’eau est ensuite drainée vers Bamako étant polluée de ces substances nuisibles pour la santé du reigne animal y compris l’homme.

Très souvent en se promenant sur le fleuve, on constante des flaques d’huile et des cadavres de poissons. En son temps, le Ministre de l’environnement, qui est l’actuel Ministre de la Défense avait effectué une visite le long du fleuve jusqu’aux environs de Katibougou pour se rendre compte du degré de pollution du fleuve. Son passage a permis de dégager ces exploitants pollueurs jusqu’à la centaine de kilomètres sur ses instructions.

Depuis le départ de ce dernier les mêmes gens sont revenus sur les mêmes lieux avec les mêmes pratiques. Depuis lors, nous n’avons  constaté sur le fleuve aucune mission de surveillance de la part du Ministre de l’environnement. Ni la SOMAGEP-SA, ni de la Brigade fluviale de la Gendarmerie Nationale, n’en font un souci quotidien comme s’il n’y avait pas de normes sanitaires à appliquer pour l’eau dans notre pays.

Les consommateurs d’eau sont en droit de dire que la SOMAGEP-SA leurs serve de l’eau contaminée par des substances comme le mercure et le cyanure. Le Ministre de l’environnement est donc interpellé sur la question, afin que des dispositions soient prises pour préserver les populations contre les épidémies.

Plusieurs résidences aux abords du fleuve Niger à Baco djicoroni ACI utilisent directement le fleuve pour déverser, leurs effluents. A ce niveau également aucun contrôle n’est fait pour éviter de telles pratiques. Sans se tromper, on peut se poser la question de savoir si la SOMAGEP-SA ne nous sert pas de l’eau contaminée ?

Seydou DIARRA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here