Renforcement des capacités des agents du Laboratoire National de la Santé : Le PMI à travers PQM poursuit ses actions

38

Les agents du service de contrôle de la qualité des Médicaments du Laboratoire National de la Santé (LNS) étaient en conclave du 20 au 24 mars 2017, dans la salle de conférence dudit service. C’était dans le cadre d’une formation portant sur l’étalonnage et l’utilisation de deux équipements notamment un spectrophotomètre et un testeur de dissolution.

Animée par un brillant formateur, Lukas Roth, la clôture de ladite formation a été placée sous la direction du directeur général de la structure, Pr Bénoit Yaranga Koumaré, en présence des 7 agents bénéficiaires de la formation. A noter que ces deux équipements sont indispensables pour tester la qualité des médicaments et identifier les produits de qualité inférieure et falsifiés. Ces 7 agents sont bien outillés aux techniques d’utilisation de ces deux équipements.

Durant ces 5 jours de formation, les agents du service de contrôle ont été outillés sur la méthode d’analyse qui permet de déterminer l’absorbance d’une substance chimique en solution. La première phase du jour 1 a été marquée par l’ouverture de l’atelier de formation. Ensuite la présentation de la dissolution et celle d’UV-VIS Spectrophotométrie par le formateur Lukas Roth.

La dissolution, faut-il expliquer, est un test utilisé tout au long du cycle de vie d’un produit pharmaceutique pour évaluer la vitesse de libération d’une substance médicamenteuse de la forme posologique.

La formation poursuit avec cette fois-ci la calibration d’UV-Vis Spectrophotomètre. Le formateur Lukas a expliqué aux participants le principe de la spectrophotométrie. Dans son explication, les participants ont compris qu’un spectrophotomètre mesure l’absorbance d’une solution à une longueur d’onde donnée et que dans la pratique, l’appareil réalise une mesure de l’intensité de la lumière après son passage au travers d’une cuve contenant la solution à étudier. Les jours 2 et 4 jusqu’à 5, ont essentiellement porté sur entre autres : US-Vis Spectrophotométrie/Dissolution, documentation des résultats, développement d’un POS (SOP) et les jeux de ping-pong, c’est-à-dire les séries des questions/Réponses, permettant aux participants d’expliquer ce qu’ils ont réellement compris. En effet, la spectrophotométrie peut être définie comme une méthode d’analytique quantitative qui consiste à mesurer l’absorbance ou la densité optique d’une substance chimique donnée, généralement en solution. De ce fait, plus l’échantillon est concentré, plus il absorbe la lumière dans les limites de proportionnalité.

La densité optique des échantillons est déterminée par un spectrophotomètre préalablement étalonné sur la longueur d’onde d’absorption de la substance à étudier. En ce qui concerne le spectrophotomètre, il consiste à mesurer l’absorbance d’une solution à une longueur d’onde donnée. A la cérémonie de clôture, présidée par le directeur général, Pr Benoit Y. Koumaré, les participants ont à tour de rôle affirmé que le formateur a été à la hauteur de ses tâches. Car, pour eux, durant, ces 5 jours de formations, ils ont été outillés des méthodes d’analyse y compris UV-Vis Spectrophotométrie et Dissolution PVTC. Le formateur Lukas Roth, quant à lui, a apprécié surtout la participation des uns et des autres à la formation. Le Pr Benoit Yaranga, pense que cette formation ne doit pas être un éternel recommencement. Il a exhorté les participants à échanger entre eux après le départ des formateurs pour pouvoir maîtriser l’essentiel. Ces genres de formation sont des opportunités à saisir et à ne pas manquer. Le directeur a affirmé qu’il sera là dans quelques jours pour demander aux participants de montrer ce qu’ils ont appris. Il faut rappeler que le Laboratoire National de la Santé (LNS) a bénéficié cette grâce à l’appui de PMI à travers PQM. Une remise de certificat d’achèvement aux participants a mis fin à la formation.

Drissa KEITA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here