Brigade territoriale de Kati : Fin de course pour trois bandits “jofili-la”

37

Fichés au grand banditisme, Mamadou Lassine alias Okocha et ses compères (Issa Sangho et Aboubacar Sangaré) ont été appréhendés dans la nuit 25 au 26 mars à Kati Dral et à Ouolofobougou, en Commune III du district de Bamako. Leur arrestation a été rendue possible grâce au piège tendu par les éléments de la brigade territoriale de Kati.

La Brigade territoriale de Kati, à travers la cellule de surveillance locale, vient de réussir un joli coup en mettant aux arrêts trois grands bandits dont le chef de gang est Mamadou Lassine dit Okocha. Selon une source sécuritaire, les faits remontent dans la nuit du 25 au 26 mars dernier à Kati. Ce jour-là, une commerçante du nom de Salimata, domiciliée à Torokorobougou, s’est présentée au poste de surveillance de Dral pour informer les gendarmes sur un cas de vol qualifié de son sac à main au moment où elle cherchait une Sotrama pour se rendre à Kolokani.

Pendant l’embarquement, elle a été masquée par Issa Sangho pour permettre à Aboubacar Sangaré dit Abo de voler le sac, avant de se fondre dans la masse. Stratège, Aboubacar a disparu miraculeusement pour rejoindre son complice Okocha posté sur une moto Jakarta de couleur bleue. Ce dernier aurait transporté Abo, laissant sur place Issa Sangho.

Les éléments du commandant de la Brigade territoriale de Kati, Lassana Tamba Keita, conduits par l’adjudant Kolè P. Diakité ont diligenté une recherche active pour mettre le grappin sur le bourreau craint comme la peste.

Alors qu’il croyait le butin acquis les éléments de la brigade l’ont cueilli à froid au marché de Dral aux environs de 19 h. Il a été conduit dans les bureaux de la brigade pour des fins d’enquêtes complémentaires.

Le bourreau a tenté dans un premier temps de nier sa participation à l’opération et déclaré ne même pas connaître Salimata. La vigilance des éléments de la BT ont permis à Issa Sangho de reconnaître les faits. Il a fini par indiquer les autres complices notamment Okocha et Aboubacar Sangaré.

Dans la même soirée une équipe de la gendarmerie a fait une descente musclée à Ouolofobougou en Commune III de Bamako. Aboubacar et Mamadou Lassine ont été arrêtés deux heures plus tard avec une moto qui aurait été volée à un élément de la garde nationale.

Les deux présumés malfaiteurs ont indiqué le sac à main dans un marigot à Samé aux environs de 2 h 30 avec les documents administratifs et deux téléphones de la victime.

Les deux complices interpellés ont reconnu avoir enlevé une somme avoisinant les 500 000 F CFA. Et d’ajouter que leur opération s’appelle “jofili”. Sous le couvert d’apprentis Sotrama, Issa Sangho et Aboubacar Sangaré interviennent généralement au Rail da et au cinéma Vox au centre-ville. Mamadou Lassine se faisait passer pour un vendeur de téléphone portable. C’est pourquoi, ils ne sont pas inconnu des registres de la justice pour avoir séjourné à la prison centrale de Bamako. Les malfrats ont été mis à la disposition du Tribunal de la première instance de Kati.

Cette opération des éléments de la Brigade territoriale de Kati intervient quelques jours après l’arrestation d’un autre groupe de malfaiteurs le 10 mars dernier. Ce groupe faisait l’abatage et l’enlèvement de petits ruminants dans la Commune rurale de Yélékébougou. Un exploit qui témoigne l’engagement des forces de défense et de sécurité à lutter contre l’insécurité.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here