REFLEXIONS

32

Le génie de la Constitution américaine n’est pas dû seulement à ceux qui y travaillent pendant quatre mois, par une chaleur torride. Il est dû aussi au peuple qui s’y est adapté. La Constitution se maintient parce que le peuple veut qu’il en soit ainsi. Le même document, dans un autre pays, serait peut-être oublié depuis longtemps.
Un pasteur protestant s’aperçoit qu’il consacre la majeure partie de son temps à conseiller et à consoler des paroissiens qui ont des problèmes et des cas de conscience.
Il décide de convoquer une douzaine d’entre eux pour le même jour et à la même heure. Le moment dit, il leur annonce en entrant dans son bureau qu’il est obligé de s’absenter pendant une heure pour affaire urgente, et les invite à discuter entre eux en l’attendant.
A son retour, il trouve son bureau vide à l’exception d’un seul visiteur qui lui explique que tous les autres, après avoir discuté en long et en large de leurs chagrins et de leurs difficultés respectives, ont décidé finalement qu’ils n’étaient pas aussi malheureux qu’ils se l’imaginaient.

Soyez un patron pas un chef
Un chef sait tout
Un patron admet ses erreurs
Un chef dit ce qu’il faut faire
Un patron montre comment faire les choses Un chef critique
Un patron donne des conseils
Un chef parle le premier
Un patron écoute d’abord
Un chef donne des ordres
Un patron donne des directions
Un chef exige le respect
Un patron mérite le respect
Soyez un patron pas un chef.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here