Dissolution du comité exécutif de la Femafoot , suspension de la Fifa et mise en place du comité provisoire : Les ministres totalement divisés

A cause de cette affaire de la suspension du football malien par la Fifa, les ministres du gouvernement sont aujourd’hui totalement divisés entre les pro-Poulo et les anti-Poulo. Ce qui pollue l’atmosphère lors du conseil des ministres. La question qui est sur les lèvres des ministres, c’est de savoir pourquoi le ministre Poulo a embarqué le gouvernement dans cette sale affaire, qui ne cesse de ternir l’image du Mali au plan international. Puisque sa décision de dissoudre le Comité exécutif de la Fédération malienne de football dirigé par Boubacar Baba Diarra est inopportune, surtout qu’il ne restait seulement que quelques mois pour la fin du mandat. 

ette affaire de la dissolution du Comité exécutif de la Fédération malienne de football dirigé par l’Inspecteur Général de Police, Boubacar Baba Diarra, continue de défrayer la chronique au-delà même des milieux sportifs car dans certains bureaux feutrés de la capitale, chacun continue de faire son petit commentaire. Mais il faut surtout retenir que cette décision du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, a été décriée par beaucoup de Maliens, même ceux qui ne connaissent rien en matière de sport ou de football. “Moi personnellement, je ne connais rien du football, mais ce que le ministre des Sports a fait avec la Fédération malienne de football se passe de tout commentaire. C’est trop flagrant. C’est maintenant que beaucoup de gens comprennent que Poulo lui-même soutenait les frondeurs. Pour satisfaire cette minorité de personnes qui veut prendre le football malien en otage, depuis quelques mois, il a tout simplement réagi de cette façon. Je pense qu’il est temps maintenant de revenir sur cette décision inopportune”, nous a confié un cadre de l’Administration.

Quelques jours seulement après la dissolution de la Fémafoot, le ministre Housseini Amion Guindo a mis en place un Comité provisoire afin de gérer le football malien à la place de la Fémafoot. Alors qu’il n’en a pas la vocation. Seule la Fifa est habilitée à mettre en place un Comité de normalisation, en cas de crise au sein d’une fédération.

C’est pourquoi, la réaction de la Fifa a été automatique. La Fédération malienne de football est suspendue par le Bureau du Conseil de la Fifa à compter du 17 mars 2017 avec effet immédiat. Du coup, elle perd tous ses droits de membre. Cela signifie, précise la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, “qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Fémafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales et d’entretenir de relations sur le plan sportif avec les autres associations membres de la Fifa. Cette décision implique également que la Fémafoot et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la Fifa ou de la Caf. La Fifa informera ses associations au moyen d’une circulaire”.  

Les conditions pour que la Fifa lève sa suspension sont également très claires. “La suspension ne sera levée que lorsque les décisions du ministre des Sports concernant la dissolution de la Fémafoot et la mise en place du Comité provisoire auront été annulées et que le Comité exécutif de la Fémafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra aura été réinstallé”. Parole de la puissante secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, dans sa correspondance en date du 16 mars 2017.

Malgré tout, le ministre des Sports continue à faire croire aux Maliens que “c’est une suspension de principe de la Fifa, qui sera levée”. Et pourtant, il avait déclaré aux plus hautes autorités que “le football malien ne sera pas suspendu”. Malheureusement, chaque jour qui passe,  cette affaire de la suspension de la Fifa prend une nouvelle ampleur. Beaucoup de gens se rendent compte maintenant que le ministre Poulo n’a fait qu’embarquer le gouvernement dans cette sale affaire.

A cause de ce dossier, les ministres du gouvernement sont totalement divisés entre les pro-Poulo et les anti-Poulo. En d’autres termes, il existe désormais deux clans au sein du gouvernement. “Le ministre a mis tous les ministres dans l’erreur. Dire qu’il a le soutien du gouvernement est du mensonge. C’est archi-faux. Le ministre a agi tout seul. C’est pourquoi, il est carrément isolé depuis un certain temps. Aucun ministre ne lui fait confiance. Il s’est grillé pour rien”, nous a confié un haut cadre.

En tout cas, le ministre des Sports semble être dépassé par cette affaire. “Si on lui demandait aujourd’hui de le refaire, je ne pense pas qu’il s’exécuterait tellement il est sous pression” précise notre source.

   A.B. HAÏDARA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here