L’association pour le développement des communes du cercle de Goundam portée sur les fonts baptismaux : Le président Oumar Sididjé Traoré décline ses priorités

L’Association pour le développement des communes du cercle de Goundam (Adccg) a été portée sur les fonts baptismaux le samedi dernier à l’hôtel Laïco l’Amitié. Avec pour président l’Honorable Oumar Sididjé Traoré, ce nouveau regroupement des ressortissants de Goundam s’engage à œuvrer pour la paix, la réconciliation et la cohésion entre les fils de cette localité.

Ils étaient très nombreux à prendre part à cette cérémonie officielle de lancement de l’Association pour le développement des communes du cercle de Goundam (Adccg). Ils, ce sont les nombreux ressortissants de Goundam à Bamako avec, à leur tête, le maire de Goundam, Oumou Sall Seck. Au présidium on pouvait noter la présence du chef de la tribu des kel Antasar du Mali. Ainsi, c’est au terme d’une journée marathon que les différents délégués des communes ont pu mettre en place un bureau dans lequel l’ensemble des communes du cercle est représenté. Cet organe dirigeant de l’Adccg est présidé par l’honorable Sididjé Traoré député élu à Goundam. Aussitôt après son élection, le nouveau président a invité ses frères à œuvrer pour le développement de leur cercle, une tâche qui sera, selon lui, l’un des objectifs majeurs de leur bureau.

“Les défis qui nous attendent ont pour noms : manque d’eau potable, de médicaments essentiels dans les centres de santé, de nourriture pour les cantines scolaires et de salles de classes” a révélé l’honorable Oumar Sididjé Traoré dit Gaucher. Il a aussi évoqué au cours de son discours d’intronisation, le problème d’assèchement des lacs depuis 30 ans. “La régionalisation du cercle de Goundam ainsi que la mise en eau des lacs sera la priorité des priorités de l’Adccg qui ne ménagera aucun effort pour sensibiliser les autorités nationales sur la nécessité de réhabiliter les lacs du cercle de Goundam” a souligné Gaucher. Il a saisi cette occasion pour réaffirmer leur attachement à la paix et à la sécurité et invité le gouvernement à jouer son rôle régalien de protection des personnes et de leurs biens.

L’Adccg, par la voix de son président, a aussi appelé l’ensemble des acteurs du processus de la paix, notamment les groupes armés, la majorité, l’opposition, la société civile, à saisir la chance qu’offre la conférence d’entente nationale pour sceller la paix dans notre pays.

Quant au président de la commission d’organisation, Abdou Kipsi Diop, tout en rappelant à son tour les objectifs de l’Association, il a invité ses frères à rester mobilisés pour relever les défis qui se posent à leur localité.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here