Première édition du forum économique des jeunes entrepreneurs (FEJE) : Plus de 600 participants posent les fondements de la revalorisation de l’entrepreneuriat jeunes

140

600 jeunes entrepreneurs, étudiants, jeunes diplômés, représentants d’Ong et de structures d’encadrement ont pris  part du 24 au 25 mars à l’hôtel Laïco l’Amitié à la première édition du Forum économique des jeunes entrepreneurs (Feje). Des thèmes comme les financements innovants et la fiscalité des entreprises étaient au menu de ces échanges.

Placé sous la tutelle du ministère de l’Economie et des Finances et   des organisations patronales, ce forum économique des jeunes entrepreneurs, premier du genre dans l’espace Cedeao, est l’initiative du Club entrepreneuriat Mali (Cema), un incubateur en milieu universitaire, et de ses partenaires Bamako Business Class et l’Association nationale des jeunes économistes du Mali (Anjem).    Plus d’une dizaine de recommandations ont sanctionné ces travaux. Il s’agit   de travailler à mettre en place des dispositifs de financement innovants au Mali, comme les business angels, les sociétés d’investissement, les prêts inter-entreprises, le crowdfunding et aussi créer un ministère dédié à l’entrepreneuriat jeune et aux PME ; faire représenter l’Organisation des jeunes patrons (Ojep) dans les instances décisionnelles des projets et programmes promouvant l’entrepreneuriat jeune ; d’instituer un impôt unique à l’image de la vignette synthétique pour les jeunes entrepreneurs qui dépassent le seuil de l’impôt synthétique et qui n’ont pas atteint 500 millions de chiffres d’affaires. Ce n’est pas tout, les participants ont également demandé  la mise en place d’un mécanisme souple d’accès aux mentors pour l’encadrement des jeunes entrepreneurs ; de faire participer les jeunes patrons aux réunions et fora internationaux traitant de l’entrepreneuriat jeune ;  de faire connaître l’Ojep auprès des autres organisations patronales, des autorités et auprès des partenaires techniques et financiers pour ne citer que ceux-là.  Au cours des travaux, le président du Comité d’organisation, Cheick Oumar Soumano, a remercié les  partenaires qui ont soutenu cette initiative notamment : Pmu-Mali, la Bms-sa, l’Anpe et bien entendu, l’hôtel Laico Amitié. Quant au vice-président du Réseau de l’entreprise de l’Afrique de l’Ouest (Reao),  Mossadeck Bolly, qui s’est dit émerveillé d’une part, par l’initiative des jeunes, et d’autre part, par la qualité de l’organisation, a réitéré son engagement  à accompagner l’organisation des jeunes patrons.  Quant au représentant du ministre de l’Economie et des finances, il s’est félicité de cette initiative qui est une  première du genre dans l’espace Cedeao et a félicité et remercié les organisateurs au nom de son ministre empêché.

Il faut rappeler que lors  de la cérémonie d’ouverture, une convention a été signée entre le Club Entrepreneuriat Mali (Cema), l’Association nationale des jeunes économistes du Mali (Anjem) et l’agence de communication Presta Com pour la mise en place et l’animation de la faîtière des jeunes entrepreneurs, dénommée l’Organisation des jeunes patrons (Ojep). Elle sera à l’image du Reao, de l’Opi ou même du Cnpm. La convention a aussi institutionnalisé l’organisation du Forum économique des jeunes entrepreneurs.

Kassoum THERA

 

10 jeunes entrepreneurs distingués dans dix secteurs d’activités

Première édition du forum économique des jeunes entrepreneurs (FEJE) : Plus de 600 participants posent les fondements de la revalorisation de l’entrepreneuriat jeunes
Alexandra Hugo Laura, spécialiste secteur privé de la Banque mondiale remettant le trophée au responsable de la société Famith

Cette première édition du Forum économique des jeunes entrepreneurs (Feje)  a été clôturée dans les jardins de l’hôtel Laïco l’Amitié  par une soirée gala dénommée “Tapis-rouge”. Elle est l’initiative de Bamako Business Class, un magazine économique orienté vers la promotion du business. Elle a consisté à faire le Top classement des 10 meilleures PME de jeunes de moins de 40 ans qui se sont fait distinguer dans leurs domaines d’activités respectifs. Sur les 10 branches d’activités choisies, le jury a procédé à une nomination de trois (3) PME par catégorie. L’objectif étant de magnifier l’excellence et surtout de préparer les champions de demain. La soirée était présidée par Alexandre Hugo Laure, spécialiste secteur privé de la Banque mondiale. Chaque lauréat a eu un trophée.

Dans la catégorie Consulting, c’est Sotraco, un cabinet d’interprétation basée à Sikasso qui a été primée ; dans la catégorie formation, c’est Sabatisso qui a été distinguée. Dans la catégorie transport et logistique, c’est K Express qui vient en tête. Dans le domaine de l’Energie, Fouta Gaz a été distinguée.  Dans le domaine de l’Agro industrie, c’est Zaban holding qui a eu les faveurs du jury. Dans le lot des Btp, Danagroupe a été distingué. Dans le registre de la sécurité, le jury a désigné Mali guard. S’agissant du commerce, Ing Services  a été primé. Dans le domaine de l’événementiel et des Tic, on retrouve respectivement Africa Scène et Famib qui ont été primés.

Le parrain de cette soirée,  Alexandre Hugo Laure de la Banque Mondiale, s’est  félicité de cette démarche et  a remercié les initiateurs de ce forum économique et les a rassurés de son soutien pour l’organisation des autres éditions et surtout l’accompagnement de l’organisation des jeunes patrons qui a été mise en place.

                           Kassoum THERA

 

Qui est Cheick Oumar

Soumano, le patron des jeunes patrons du Mali?

Première édition du forum économique des jeunes entrepreneurs (FEJE) : Plus de 600 participants posent les fondements de la revalorisation de l’entrepreneuriat jeunes
Cheick Oumar Soumano

La création de l’Organisation  des jeunes patrons du Mali âgés de 40 ans au plus  fait  partie   des recommandations fortes du Forum économique des jeunes entrepreneurs  (Feje). Ainsi au terme des travaux de ce Forum tenu les 24 et 25 mars, les  participants ont choisi comme président de l’Organisation des jeunes patrons (OJEP), Cheick Oumar Soumano, un jeune patron très  connu du grand public malien et majoritairement de la couche juvénile. Agé de 34 ans, il est promoteur de deux entreprises : un incubateur  d’entreprises appelé Club entrepreneuriat Mali (Cema) et un cabinet de conseil,   Cos-solution.

Le nouveau patron des  jeunes patrons du Mali, avant de se lancer dans le secteur privé, s’est surtout fait connaitre au niveau de l’Agence pour l’emploi des jeunes (Apej) où il  était responsable du département financement et garantie. Ce  n’est  pas le seul poste qu’il a eu à occuper dans cette agence car il fut tour à tour chef du département Entrepreneuriat jeunesse, chargé de la mobilisation des ressources auprès des partenaires. Très fréquent sur les plateaux de télévision,  les antennes de radios et les conférences débats sur les questions relatives à l’emploi des jeunes, M. Cheick Oumar Soumano, le désormais président de l’Organisation des jeunes patrons du Mali, est détenteur d’une maîtrise en sciences de gestion et droit des Affaires internationales et d’un DESS en fiscalité. Il s’est aussi spécialisé dans une multitude de domaines ayant trait à l’emploi des jeunes. Il s’agit, entre autres,  de développement des entreprises ;  financement et subvention des Grandes entreprises ; projets des PME (Investissements et besoins en fonds de roulement) ; la mobilisation des ressources ; l’appui conseil pour la création et le développement des PME ; le  suivi de l’exploitation des PME, autant de cordes à l’arc du patron des jeunes patrons maliens.

C’est en 2014 qu’il a ouvert ses bureaux à l’Aci, à travers deux entreprises. Il s’agit du  Club entrepreneurial Mali (Cema) et du cabinet de conseils  Cos-solution. Ces deux sociétés emploient de nombreux jeunes maliens. Aux côtés de ces nombreuses responsabilités, M. Soumano donne des cours  dans divers Business schools et à la Faculté de sciences juridiques de Bamako. Il enseigne le Droit des affaires, les stratégies d’entreprises, l’entrepreneuriat, les techniques de restructuration des entreprises en difficulté, la fiscalité des entreprises, les techniques de financement des entreprises…  Cheick Oumar Soumano a à son actif plusieurs voyages d’études et de conférences à travers le monde, en l’occurrence  à l’Université d’été de l’OIT sur le développement durable de l’entreprise au Centre International de Formation de l’OIT à Turin en Italie. Et aussi à la  Conférence internationale du Travail de l’OIT à Genève sur le thème : Problématique de l’entrepreneuriat des Jeunes. Il a assité aussi à l’assemblée annuelle de SEEP  à Arlington/Virginie (USA). S’y ajoutent des voyages d’études au Québec au Canada auprès de 10 structures canadiennes en charge des questions de l’entrepreneuriat (Service d’Appui aux Jeunes Entrepreneurs, Concours québequois de plan d’affaires, Carrefour Jeunesse /emploi,  en Tunisie auprès de l’Agence nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant et la Banque  et au Niger sur les différents services non financiers et financiers offerts aux jeunes entrepreneurs nigériens.

A la tête de l’organisation des jeunes patrons du Mali, M. Soumano entend défendre les intérêts de  cette  corporation afin qu’elle soit visible au plan national et international et souhaite être le trait d’union avec l’ensemble des partenaires pour la prise en compte de leurs préoccupations.

En tout cas, cette organisation, selon ces initiateurs, vient de combler un vide dans le secteur.

Kassoum THERA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here