Recherche d’or au Mali : Minelab met sur le marché malien le détecteur “Gold Monster 1000”

Après avoir mis sur le marché les détecteurs d’or “SDC 2 300 “, “GPZ 7 000”,  “GPX séries”, la société australienne Minelab vient de lancer son nouveau détecteur d’or “Golden Monster 1000”. Cet appareil a été présenté à la presse, le vendredi 24 mars 2017 au Grand hôtel de Bamako. Pour la circonstance, le manager général de Minelab, Mark Wellington et son staff, avaient fait le déplacement de Dubaï avec Ibrahim Doucouré (directeur général de 7 villages à Dubaï) pour venir faire la promotion du tout nouvel appareil au Mali. 

Avant de mettre le nouveau détecteur “Gold Monster 1000” sur le marché malien, les responsables de Minelab ont pris le soin de le faire tester par des Maliens sur des sites d’orpaillages à l’intérieur du Mali pour voir sa performance et sa technicité. Et ces tests ont été concluants et appréciés par les orpailleurs maliens. Le vendredi passé, le directeur de développement de Minelab, Ali Ibrahim, après une projection sur l’assemblage et l’utilisation du GPZ 7 000, a fait des démonstrations sur le montage et l’utilisation de “Gold Monster 1000 “ qui est la 3e génération des appareils de détection d’or de Minelab. Ce qui a impressionné le public venu nombreux à la cérémonie.

Aux dires d’Ibrahim Doucouré (directeur de 7 Villages à Dubaï et représentant de la société Minelab au Mali), les détecteurs de Minelab peuvent s’adapter à tous les terrains d’orpaillage, à toutes les conditions et températures. D’un coût de 400 000 Fcfa (variable en fonction du taux du dollar), “Gold Monster 1000” peut être utilisé par tout le monde. Il est d’utilisation facile. Ses pièces de rechange sont disponibles dans les agences Minelab au Mali avec des techniciens disponibles. Selon Yacouba Bathily (directeur de Sahel groupe, revendeur des détecteurs Minelab), en plus des garanties, les détecteurs de Minelab sont infalsifiables. Ils sont dotés de stickers avec des numéros d’identification qui les différencient des appareils chinois. Il conseillera les clients de toujours acheter les détecteurs dans les agences Minelab pour ne pas être victimes des contrefaçons. Dans son discours de bienvenue, Ibrahim Doucouré a remercié l’ancien Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, pour son déplacement à la cérémonie. Il dira que les appareils de Minelab se développent et s’améliorent de plus en plus, tout en tenant compte du développement de l’exploitation de l’or au Mali. Il a encouragé Yacouba Bathily dans la vente des détecteurs au Mali.

Manager général de Minelab, Mark Wellington présentera sa structure qui est une société australienne créée en 1959. Cotée à la Bourse, Minelab fabrique des autoradios pour les Nations unies. Elle est spécialisée dans la fabrication des détecteurs d’or et des mines. A ses dires, Minelab est le n° 1 sur le marché mondial. ” Fabriqués à Dubaï, nos appareils sont techniquement bons et moins chers. Ils s’adaptent aux conditions africaines, surtout aux conditions et aux températures maliennes. Il y a au moins 10 000 utilisateurs de nos appareils au Mali et 200 000 en Afrique. Nous sommes ravis de travailler avec Sahel Groupe au Mali dont le représentant, Yacouba Bathily, s’implique beaucoup dans la promotion des détecteurs”, a-t-il déclaré.

Très satisfait du déroulement de la cérémonie de démonstration, Yacouba Bathily remercia les responsables de Minelab pour leur déplacement au Mali.

                 Siaka Doumbia

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here