Vente illégale de compteurs électriques prépayés ! Des agents de l’EDM-SA sont dans le coup

59

Si l’on n’y prend garde, les efforts louables du directeur général de la société Energie du Mali risquent d’être annihilés par  de mauvaises pratiques dont le trafic de compteurs de courant prépayés. En effet, avec la complicité de techniciens de l’Edm-sa, des électriciens de quartiers vendent des compteurs prépayés arrachés certainement ailleurs car livrés avec leur support et installés après un marchandage direct, sans passer par les caisses ou services de l’Edm-sa.

Depuis près de trois mois, nous suivons cette affaire pour mieux comprendre comment fonctionne ce réseau, convaincus qu’il est anormal pour quelqu’un de se retrouver avec un compteur prépayé d’électricité, sans jamais passer par les services de l’Energie du Mali pour y formuler une demande accompagnée des pièces justificatives.

Pourtant, selon nos investigations, il existe bien un réseau de vente de compteurs électriques prépayés, proposés entre 125 et 150 mille francs Cfa par des électriciens de quartier. Après la vente de ce compteur, ils prennent contact avec leurs complices, véritables agents de l’Edm-sa, qui s’occupent du branchement en empochant directement la somme réclamée pour effectuer ce travail et aussi pour payer les câbles nécessaires au branchement.

C’est ainsi que plusieurs locataires se trouvant dans l’impossibilité d’étrenner leur propre compteur prépayé parce que ne pouvant répondre aux critères définis par la société nationale d’électricité, parviennent à y accéder via ces réseaux mafieux.

Pourtant, au niveau de l’Edm-sa, il y a bien des dispositions claires en la matière. En effet, pour obtenir un branchement d’électricité, le client doit se rendre à l’agence ou au centre Edm-sa dont dépend le lieu de son branchement, les imprimés suivants seront mis à votre disposition pour être renseignés et déposés à son agence ou centre contre un accusé de réception : une demande d’abonnement électricité ; une attestation d’autorisation d’installation d’un branchement électricité (à faire légaliser par le propriétaire si vous êtes locataire) ; un protocole d’accord (attestant la conformité de vos installations intérieures).

Pour le dossier à fournir, il s’agit, pour le propriétaire  de la maison : d’une copie du titre de propriété ou document équivalent, d’un quitus Edm sur le point de livraison (en cas de mutation, réabonnement), d’une copie de la pièce d’identité ou passeport n cours de validité.

S’il s’agit d’un locataire, il lui est demandé : une attestation d’autorisation de branchement légalisée par le propriétaire ; une copie de la pièce d’identité ou du passeport en cours de validité ; une copie de la carte d’identité du propriétaire.

Ces différentes pièces sont jointes aux imprimés cités plus haut et l’ensemble est déposé à l’agence ou au centre concerné contre un accusé de réception. Un devis des travaux est fait. Le branchement sera réalisé dans un délai de 15 jours après règlement du devis. Toutefois, les branchements avec extensions nécessiteront des délais plus longs en fonction de la nature des travaux.

C’est donc tellement clair que nul ne peut rester chez soi, débourser de l’argent après un âpre marchandage et bénéficier ainsi de l’installation d’un compteur prépayé dans la journée ou dès le lendemain. Et pourtant, c’est ce qui se fait car les gens ne déposent aucun dossier à l’Edm-sa et ne payent aucun sou dans ses caisses parce qu’il n’y a point de devis.

L’on s’interroge maintenant sur l’origine de ces compteurs ainsi installés par un circuit parallèle, sans aucune formalité administrative au niveau de l’Edm-sa. Selon un cadre de la société nationale d’électricité que nous avons contacté et qui préfère garder l’anonymat, ” Il est peu probable que ces compteurs proviennent du stock régulier de l’Edm-sa car il y a un système de traçabilité pour chaque compteur qui a ses propres références. Il s’agirait peut-être de compteurs préalablement installés chez des abonnés et il faut comprendre que ceux qui les acquièrent de cette manière enfreignent la règlementation et courent un énorme risque car peuvent être pris en cas de contrôle physique, comme l’opération déclenchée par l’Edm-sa ces derniers temps pour traquer les fraudeurs “.

Et notre interlocuteur d’ajouter que «même en cas de cession d’un compteur préalablement installé au nom d’un abonné, il y a des dispositions prévues pour cela, car chaque titulaire de compteur doit être identifié».

En attendant que l’Edm-sa puisse faire le point de cette situation qui devient de plus en plus inquiétante avec des gens qui se baladent avec les compteurs pour les proposer aux gens, il y a de quoi, de la part des clients, faire preuve de prudence pour ne pas être un complice, voir un receleur d’un compteur volé car  c’est aussi l’un des pans de ce trafic.

                       A.B.NIANG

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here