Mali : la conférence d’entente appelle ‘’à négocier avec les extrémistes religieux du nord et du centre’’

61

La conférence d’entente nationale, une disposition de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, ouvert lundi, s’est refermée ce dimanche à Bamako, par un appel à négocier avec les jihadistes du nord et du centre du Mali pour une paix retrouvée.

Img : Mali : la conférence d’entente appelle ‘’à négocier avec les extrémistes religieux du nord et du centre’’
Au regard de la multiplication des attaques dans le nord et le centre du Mali, la conférence à appeler à négocier avec tous les belligérants du centre et les extrémistes religieux du nord en l’occurrence dans le souci de préserver le caractère laïc de l’Etat.

C’est deux groupes jihadiste revendiquent la majorité des attaques au Mali.

Faisant lecture du rapport final, le Nouhoum Sangaré, rapporteur général a souligné quelques causes du conflit liées notamment aux déficits ou aux défaillants de la gouvernance, aux défaillances sécuritaires, de gestion de diversité et ou aux problèmes d’exclusion

Il a cité aussi celles relatives aux défaillances de développement socioéconomiques de gestion des ressources naturelles, à l’effritement des valeurs sociétales et des valeurs civiques ainsi qu’à l’insuffisance de l niveau e mise en œuvre des accords de paix précédents et de leur suivi-évaluation. ‘’

A ces causes identifiées, la conférence a fait des recommandations générales et spécifiques

Concernant les recommandations spécifiques, la conférence demande de relayer auprès de l’ensemble des populations le consensus obtenu par la conférence sur le concept de l’Azawad.

Elle invite aussi de régler la mésentente entre les mouvements signataires de l’accord à savoir la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme des mouvements d’autodéfense pour permettre le retour de tous les ressortissants de Kidal qui le désirent dans cette localité.

La Conférence recommande également d’assurer le retour effectif, et dans les meilleures délais, de l’Etat malien avec tous ses symboles dans toute la partie septentrionale du Mali

Le document final relate aussi le consensus trouvé au sujet du terme Azawad, qui a fait l’objet d’une revendication territoriale des groupes armés du nord

‘’ A propos de l’appellation de l’Azawad, ce que nous avons retenu c’est que terme de l’Azawad ne renvoie plus à un aucun projet politique. Deuxièmement l’appellation de l’Azawad au plan administratif ne peut englober toutes les régions dites du nord. Mais, il reste que pour certaines populations des régions du nord du Mali, la population Azawad recouvre une réalité socioculturelle, mémorielle et symbolique. Voici le consensus auquel nous sommes parvenu au cours de nos débats.’’

La conférence d’entente nationale a également recommandé de‘’ faire l’audit de tous les financements de projet dans le nord’’, pour la transparence dans leur gestion.

Les recommandations de la conférence d’entente nationale seront des éléments constitutifs de la charte pour la paix et la réconciliation au Mali dont le cadre d’élaboration sera précisé par le président de la république Ibrahim Boubacar Keita.

AD/of/APA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here