Accord pour la paix et la réconciliation : Réunion du comité de suivi

Le Comité de suivi de la mise œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, s’est réuni hier pour la 17è fois en session ordinaire au CRES de Badalabougou. Cette rencontre intervient au lendemain de la fin des travaux de la Conférence d’entente nationale. Preuve éloquente que « les choses bougent ». Le haut représentant du chef de l’Etat, le général Mahamadou Diagouraga, les ambassadeurs des pays membres de la médiation internationale, les représentants des groupes armés ainsi que les spécialistes de la MINUSMA étaient tous présents à cette réunion d’information et de restitution. Des points de vue sont encore divergents mais « les choses avancent » dans le bon sens. Les travaux de cette réunion du Comité de suivi de l’accord prévoient, aujourd’hui, la présentation des conclusions de la Conférence d’entente nationale par le président de la commission d’organisation. Baba Akhib Haïdara reviendra sur les recommandations formulées par les participants à cette grande rencontre au cours des sept jours qu’ont duré les travaux.

Les membres du Comité de suivi de l’Accord écouteront aussi le président de la commission Désarmement, Démobilisation et Réconciliation. L’ancien ministre Zahabi Ould Sidi Mohamed doit en principe faire le point de ses activités tout en insistant sur les points de blocage en vue d’y apporter des solutions.

Au cours des travaux d’hier, le comité s’est évertué à faire le point de la mise en œuvre de l’accord pour la paix. « On avance sur le papier mais les actions sur le terrain ne vont pas au même rythme », a déploré un représentant des groupes armés. Celui-ci reconnaît, cependant, que le chemin de la paix est très souvent semé d’embûches.

Nous y reviendrons dans une prochaine édition.

Amadou M. CISSé


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here