Front social : Le collectif ‘’A SERA A DANA ’’ s’insurge contre la grève des médecins et des enseignants

La police a dispersé hier après-midi, des manifestants qui préparent un meeting contre la grève illimitée des médecins et celle des enseignants du supérieur qui commence aujourd’hui. Ce meeting qui doit avoir lieu aujourd’hui à la Bourse du Travail est l’initiative du collectif ‘’ A Sera A Dana’’.

Une coalition d’associations dénommée ‘’A Sera A Dana’’ organise ce mardi, un meeting de contestation contre la grève des enseignants et des médecins à la Bourse du Travail. En prélude à ce meeting, ils ont fait des affiches et distribué des tracts aux passants.

Mais très vite, ils vont recevoir la visite des policiers qui sont venus les disperser alors qu’ils étaient au niveau de la Bourse du Travail.

Des interpellations auraient même eu lieu dans le lot des organisateurs de ce meeting prévu pour dire trop c’est trop à la grève des médecins et des enseignants.

Arrivés à la Bourse du Travail, comme en mission commandée, les policiers se sont mis à déchirer les affiches des manifestants. Avant de les disperser.

Approchés par nos soins, les organisateurs du meeting ont confirmé l’interpellation d’un jeune par la police. Sur place, nous avons pu voir Ibrahima Kébé du mouvement « Faso Kanu », Kibili Demba Dembélé du groupe Ali 24 et le président du mouvement Yèrèwolo Ton.

Selon Kibili Demba Dembélé du groupe Ali 24, un groupe virtuel, membre de cette coalition d’associations appelée « A Sera A DANA », l’objectif de ce meeting est de pousser l’Etat à négocier avec les grévistes pour mettre fin aux grèves dans le secteur de l’éducation et de la santé. Mais aussi, inviter les grévistes à suspendre leurs mots d’ordre de grève. Pour lui, l’éducation et la santé sont des droits qu’il faut respecter. Et ce meeting est organisé pour rappeler cela.

Pour Kibili Demba Dembélé, il n’est pas question pour eux de renoncer à ce meeting ce mardi 4 avril à la Bourse du Travail. Malgré l’opposition de la police dit-il, ils vont tout faire pour faire passer leur message. A la question de savoir s’ils ont une autorisation pour faire ce meeting, Kibili Demba Dembélé répondra par la négative. Avant d’ajouter qu’ils avaient l’habitude de tenir ce genre de meetings avant avec le mouvement « Trop c’est Trop » sans autorisation. Pour lui aussi, ce meeting est aussi un droit.

Sur leurs affiches, on pouvait lire « A SERA A DANA », « Tous en rouge pour exiger des soins et l’éducation qui sont des droits en République du Mali ».

Nous y reviendrons

Modibo Dolo

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here