Le nord vide

Suite aux différentes attaques d’hommes armés non identifiés, les habitants de certaines localités sont en mouvement en direction de Djibo pour certains, et dans d’autres directions pour d’autres. À Djibo, dans l’enceinte du Haut commissariat, ils étaient des centaines d’individus pour la plupart des femmes et des enfants en âge scolaire à se retrouver sur les lieux en espérant des autorités provinciales des solutions idoines. Ils y ont passé la nuit et ne savent que faire. Certains hommes, chefs de ménage, disent ne plus savoir à quel saint se vouer. Kérébouléabrite est un site d’orpaillage exploité depuis plus de vingt ans par les populations venues de partout.

Raison pour laquelle beaucoup s’étaient installés dans ce village. Les fusillades des hommes armés non identifiés y ont causé la mort de plusieurs personnes. Les écoles, les centres de santé, les établissements publics, tous étaient fermés. Les militaires et les policiers ont été les premiers à plier bagage, depuis l'attaque de deux commissariats de police à Soum.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here