IBK : « c’est grâce au pouvoir de mon chapelet magique que l’opposition et la CMA sont venus à la conférence d’entente nationale en courant »

La conférence d’entente nationale, l’ouverture d’une négociation avec les djihadistes maliens, le redéploiement de l’administration et des services sociaux de base sur toute l’étendue du territoire national, la notion de l’Azawad, la gouvernance, la restauration de l’autorité de l’Etat…………
Tels sont, entre autres, les sujets abordés dans cette interviou, imaginaire ou presque, que le président de la Rue publique a bien voulu nous accorder. C’était dimanche dernier, après la clôture des travaux de la conférence d’entente nationale, dans son bunker de Sébénikoro.

Comment vous sentez-vous, Mr le président, au sortir de cette conférence nationale d’entente qui a battu tous les records de participation, alors qu’au départ il était loin d’être gagné ?
Regarde-moi bien, Le Mollah, et tu as la réponse à ta question. Mon visage ne brille pas ; il luit. J’ai retrouvé ma sérénité et ma jeunesse. Aux dires des membres de ma famille, je me suis rajeuni de 40 ans.
Tout cela pour te dire, Le Mollah, que je me sens bien ; je me sens très bien ; je me sens trop bien pour le cacher. La raison : la réussite de la conférence d’entente nationale qui, comme tu l’as constaté, a battu tous les records de participation. Venus de tous les coins, les recoins et même des camps de réfugiés, les participants ont honoré de leur présence cette conférence.

Alors que ce n’était pas gagné d’avance avec l’annonce, au départ, du refus de la CMA et de l’opposition politique d’y participer

C’est vrai ! Mais grâce à Dieu et à mes prières nocturnes, les choses sont vite rentrées dans l’ordre. Pour obliger la CMA à y participer, j’ai dû faire 12.000 fois le tour de mon chapelet magique, mesurant 1,5 mètre.

Donc, vous avez égrené votre chapelet magique toute la nuit ?

Toute la nuit et toute la journée ! Car il m’a été très difficile de rentrer dans la tête des leaders de la CMA, à cause de l’épaisseur de leur turban. Mais, comme tu l’as constaté, avec IBK rien n’est impossible.

Et qu’avez-vous fait pour embarquer l’opposition politique dans le train de la conférence d’entente nationale ?

Là, j’ai usé non seulement de prières, mais aussi, de décoctions spéciales, dont seul mon grand-père, « Tiémoko Bélébélé » a le secret. Décoction à laquelle j’ai ajouté d’autres ingrédients, tels que des œufs de lapin, du lait de fourmi, de la bave de lion……. C’est pourquoi, Soumaïla Cissé, Tiébilé Dramé et Nouhoun Togo…. Sont arrivés en courant.

Mr le président, qu’allez-vous faire pour améliorer la gouvernance, quand vos proches sont, chaque fois, cités dans les « affaires » à relents de scandale

Le Mollah, te rappelles-tu de mes deux caïmans ? Je veux parler de « Coulibaly » et de « Touré » ? Les voici, juste derrière toi. Une autre allusion à mes proches, et tu leur serviras d’amuse-gueule. Un journaleux averti en vaut trois.
S’agissant de l’amélioration de la gouvernance, je prends l’engagement solennel de mettre un frein à la corruption, à la délinquance financière, au népotisme et au détournement impuni des fonds publics.

Et si, Mr le président, vous commenciez par mettre à la disposition de la justice les rapports d’enquête du Bureau du Vérificateur général ?

Je vais y penser !

A quand le redéploiement de l’administration et des forces de défense et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national ?

Bientôt !

C’est quand « Bientôt » ?

Tu ne comprends pas français ou quoi ? Bientôt c’est bientôt !!!!!!!!!!!!

Accepterez-vous, Mr le président, de porter la responsabilité historique de rebaptiser les cinq régions du nord « Azawad » avec toutes les menaces que ce vocable fait planer l’avenir de notre pays ?

La question a été tranchée par la conférence d’entente nationale. Le vocable Azawad reste dans son acceptation locale ; mais elle n’englobera jamais les cinq régions du nord. Je connais le nord du Mali. Je peux même dire, quelque part, que je suis nordiste. Comprenne, qui pourra !!!!!

Qu’allez-vous faire, désormais, pour rétablir l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national, après cette longue période de flottement que le pays a connue ?

Je te le répète : avec IBK rien n’est impossible !

Propos recueillis
par Le Mollah Omar

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here