Koulouba : Etienne Fakaba Sissoko limogé

L’information vient de tomber. Nommé à la Présidence de la République comme Conseiller, le jeune Etienne Fakaba Sissoko vient d’être remercié.

Approché par nos soins, un Conseiller nous précise : «Effectivement, la Présidence a mis fin aux fonctions de Etienne Fakaba Sissoko en raison de l’incompatibilité entre son statut et ses prises de position anti-gouvernementale sur les réseaux sociaux.
Nous n’en faisons pas un problème politique, c’est une question de principe. Nous n’avons pas d’autres commentaires».

Cependant sur sa page facebook l’ex conseiller du Président a publie sa lettre de démission que nous vous livrons

A Monsieur le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République,
Objet : Démission au Poste de Conseiller du Président de la République
En Charge des Questions Economiques.
Monsieur le Ministre,

C’est avec honneur et conviction que j’ai accepté, il y a quelque mois, de venir servir mon pays en vos côtés en qualité de Conseiller chargé des Questions Economiques au Secrétariat Général de la Présidence de la République. Je vous remercie pour l’honneur que vous m’avez fait de porter votre choix sur ma modeste personne.
Six mois après, je suis heureux et fier de ce chemin que nous avons parcouru ensemble, de ma contribution aux efforts de redressement du pays à travers la rédaction et la mise à disposition avec mon équipe du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales et les dossiers traités au quotidien.

Cependant, force est de reconnaître, qu’au regard de la situation politique, économique et sociale, et des décisions qui sont prises pour y remédier, sont en déphasage avec les réalités que vivent les populations. C’est pourquoi en vous adressant ma lettre de démission de mon poste de Conseiller du Président de la République en charge des Questions Economiques, je voudrais me faire le porte-voix de ces millions de maliens qui souffrent le martyr dans le silence.

En effet, que de temps passés depuis la dernière élection présidentielle, que d’espoirs déçus, que de convictions brisées. Le Mali effondré, n’arrive toujours pas à se relever.
Je voudrais surtout, à travers cette démission, transmettre à Monsieur le Président de la République que la vérité est obstruée, que la réalité est dans l’ombre. Je voudrais lui faire comprendre que les secteurs essentiels de notre pays que sont la santé et l’éducation sont dans l’impasse, que des maliens meurent dans l’indifférence faute de soins, que les fils des pauvres ne vont plus à l’école, en témoigne les 400 écoles fermées au nord et au centre de notre pays, que le climat social est devenu intenable.
Je voudrais que le Président de la République comprenne, s’il ne le sait déjà, que le pays tangue et que le peuple malien est un peuple Pacifique mais pas hindou; qu’à ce rythme le pire n’est pas à exclure. Si rien n’est fait, ni le Prophète Mohamed (PSL) ni Jésus Christ, ne lui assureront sa réélection qui lui est tant cher, car ce sont des prophètes qui n’ont jamais pris effet et cause pour l’injustice et l’arrogance face à la détresse des peuples.
Notre peuple qui a tant souffert, a besoin de répit, alors qu’il écoute ceux qui lui disent la vérité et non ceux qui le charment et lui font croire au père Noël. Le pays va mal, mon peuple courbe sous le poids de la misère, le peuple grogne en sourdine mais il n’en saurait être ainsi durant tout le temps.
Ceux qui lui disent que le temps va avoir raison des difficultés lui mentent. Une réaction immédiate est nécessaire pour sauver le Mali.
Rappelez, Monsieur le Secrétaire Général de la Présidence, à son excellence M. le Président de la République, que le "Mali d’abord" s’applique aux maliens vivants et non à des morts.
Monsieur le Secrétaire Général, si je regrette cette décision, je reste persuadé que nous serons amenés à travailler ensemble très prochainement pour le bonheur des maliens.
Koulouba, le 05 Avril 2017
Dr Etienne Fakaba SISSOKO
Conseiller Technique

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here