Meetings Ras Bath : La Commune VI et Kati se montrent plus responsables

Le Chroniqueur Ras Bath au regard du nombre croissant du peuple malien à sa cause pour la simple raison qu’il dit vrai, étale les actes indécents des tenants du pouvoir, a vu le régime inventer des systèmes afin de l’empêcher d’être en contact direct avec son public. Pour raison d’Etat  d’urgence ou autres motifs, des maires  à  travers la ville de Bamako ont refusé l’autorisation à des associations parce que Ras Bath est leur invité principal. Ces maires expliquent leurs forfaitures sous prétexte que Madame le Gouverneur a donné instruction à ne pas donner autorisation pour des attroupements pouvant créer des troubles à l’ordre public. Ce motif, il ne s’applique qu’à ceux qui ne rament pas dans la même direction que la majorité présidentielle. Pour preuve, des manifestations organisées par des tenants du pouvoir ont lieu en cette période d’Etat d’urgence brandie comme moyen de défense.

Cette nouvelle méthode initiée pour barrer la route en premier lieu à Ras Bath, elle a été contournée par l’activiste. Il a désormais mis en exergue son énième plan en animant ses meetings dans les domiciles à travers Bamako.

La politique injuste du régime qui voit en Ras Bath une menace pour sa survie dans le vol du dénier public, n’a pas été suivie par tous les maires du moins tous les partis politiques. Dans deux communes sous tutelle du parti du chef de file de l’opposition, l’URD  de l’honorable Soumaïla Cissé, à savoir la Commune VI du District de Bamako et la Mairie de la commune urbaine de Kati, Ras Bath a été autorisé à tenir ses meetings dans les espaces publics. Le dernier en date, c’est le meeting tenu  à Kati Kolombada. Ce rassemblement autour des sujets d’intérêt national  a enregistré une très grande mobilisation des Katois venus écouter les messages du Chroniqueur qui malgré les menaces du régime continue avec sa mission patriotique au nom du Mali. Sur place, des représentants de la communauté des pieds nus étaient également là. Cette communauté musulmane avait invité, il y a quelques semaines, Ras Bath à Ségou pour un évènement comme invité surprise. Une cérémonie au cours de laquelle dès la présence de Bath, le maire de la ville de Ségou et ses compagnons ont quitté la salle sur des motifs qui ne détiennent pas. Ils sont de la majorité présidentielle, RPM,  et Ras Bath et Majorité Présidentielle ne font pas bon ménage. Raison pour laquelle, il est aujourd’hui, aux yeux du régime, une cible plus redoutable à combattre que l’opposition politique.

Kèlètigui Danioko

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here