Procès en diffamation contre «Le Figaro du Mali»: Le journaliste Ammy Baba Cisse prend 6 mois de prison

Le procès en diffamation opposant le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé et sa secrétaire, Mme Konaté Djènèba Coulibaly au directeur de publication du journal privé «Le Figaro du Mali», Ammi Baba Cissé, a connu hier son épilogue provisoire au tribunal de première instance de la Commune I du district de Bamako.

Après avoir cité les noms des parties au procès, le président de l’audience, Emmanuel Dakono, a déclaré que le journaliste est coupable de diffamation. En conséquence, il l’a condamné à six mois de prison et exigé de lui la publication, deux fois successives, du démenti de ses propos diffamatoires dans son journal. Il doit aussi le diffuser sur les antennes de deux radios privées de la place. A défaut d’exécuter cet ordre, le directeur de publication du journal «Le Figaro du Mali» s’exposera au paiement de 50.000 Fcfa de dommages et intérêts au président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé et à sa secrétaire, Mme Konaté Djènèba Coulibaly.
Le président de l’audience a informé le désormais coupable qu’il a 15 jours pour interjeter appel au niveau de la Cour d’appel. «Le juge a condamné mon client à 6 mois d’emprisonnement. Mais il n’a pas précisé s’il s’agit d’emprisonnement ferme ou avec sursis. Nous allons mettre les 15 jours à profit pour en prendre connaissance, examiner la décision de condamnation prononcée par le juge afin d’interjeter appel si nécessaire», a déclaré à la presse Me Alassane Diop, l’un des avocats du journaliste Ammi Baba Cissé.

Sidi Y. WAGUé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here