L’installation des autorités intérimaires : Tombouctou et Taoudéni pour le 13 avril prochain

Le Comité de Suivi de l’Accord (CSA), en application des dispositions des articles 57 à 62 du chapitre 19 de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et le règlement intérieur, a tenu sa 16è session, du 3 au 4 avril dernier à l’ex CRES de Bamako. C’était sous la présidence d’Ahmed Boutache, président du CSA en présence de David Koen et de beaucoup d’autres personnalités. A l’issue des travaux, les parties sont convenues de la mise en place des autorités intérimaires dans les régions de Tombouctou et de Taoudéni le 13 avril prochain.

Au cours des deux jours d’assises, les échanges ont porté sur le suivi des recommandations de la réunion de haut niveau du CSA tenue le 10 février dernier, ainsi que sur l’évaluation de la Conférence d’Entente Nationale. Plus spécifiquement, le comité s’est penché sur les actions du gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix, notamment l’installation des autorités intérimaires, la révision constitutionnelle, les échéances électorales à venir, l’opérationnalisation des arrangements sécuritaires dans la région de Gao, Kidal et Tombouctou.

Le président du CSA, Ahmed Boutache, a exhorté les parties à redoubler d’efforts pour permettre la mise en œuvre de toutes les dispositions de l’accord. A cet effet, le comité a salué la décision du gouvernement d’allouer des fonds pour le fonctionnement des autorités intérimaires déjà mises en place dans les régions de Kidal, Gao et Ménaka. Des mises en place momentanément bloquées à Tombouctou et Taoudéni, mais qui auront lieu le 13 avril prochain.

S’agissant des dispositions sécuritaires, il a affirmé que la CMA et la Plateforme se sont engagées à fournir la liste certifiée de leurs combattants dans les meilleurs délais pour les patrouilles mixtes de Tombouctou et de Kidal. Mais aussi, poursuit-il, les deux groupes armés ont décidé de faire arrêter, par le mécanisme Opérationnel de coordination(MOC), les modalités de mise à disposition des équipements militaires prévues pour les patrouilles mixtes le plus rapidement possible.

Par ailleurs, le président du CSA, Ahmed Boutache, a salué la CMA pour avoir accepté de mettre le Camp1 de Kidal à la disposition de la MINUSMA pour sa réhabilitation au profit du MOC de Kidal. D’après lui, toutes les dispositions doivent être prises pour rendre opérationnel le MOC de Kidal et de Tombouctou d’ici la fin du mois d’avril 2017.

Au cours de ses assises, le CSA s’est réjoui du consensus trouvé par les parties maliennes pour rendre opérationnel le cadre de concertation permanent sous l’égide du Haut Représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’accord et des outils de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here