Lutte contre l’insécurité alimentaire dans le SAHEL : Awa Sow Cissé sur la ligne de départ

La coordinatrice régionale du projet « un seul monde sans faim » de la fondation Konrad Adenauer non moins ancienne directrice du fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage a déclaré depuis, une guerre sans merci contre l’insécurité alimentaire dans le Liptako-Gourma. Elle vient d’organiser  les 5 et 6 avril derniers au Burkina Faso un atelier sous régional sur la mutualisation des efforts dans la lutte contre l’insécurité alimentaire dans le Sahel.   

Initié par la coordinatrice régionale du projet « un monde sans faim » de la fondation Konrad Adenauer Awa Sow Cissé, un atelier transnational regroupant les participants venus du Mali, du Niger et du Burkina Faso s’est tenu les 5 et 6 avril derniers à Dori au Burkina Faso sur le thème : « L’instauration des dynamiques multi-acteurs autour de la gouvernance dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Liptako-Gourma ».

Il s’agissait pour l’ancienne Directrice du FAFPA à travers cette initiative, de faciliter entre autres la dynamique multi acteurs dans la région du Liptako-gourma à travers la mise en place d’un cadre de concertation entre les différents acteurs pour la prévention des crises alimentaires et nutritionnelles. Aussi amener les acteurs à identifier les initiatives locales de sécurité alimentaire au sahel en général et dans le Liptako-Gourma en particulier.

La première journée a été marquée par la présentation de quatre communications suivies des débats. Dans le cadre des débats, des expériences ont aussi été partagées.

Quant  à la deuxième journée, les travaux ont démarré par l’adoption du rapport de la journée précédente et de la synthèse des communications par les participants.

Il y’a eu aussi la synthèse analytique des expériences présentées par  Augustin Cissé modérateur.

La réflexion a été lancée sur la mise en place d’un cadre de réflexion notamment sur des questions comme le champ d’intervention, la structuration possible, les modalités de rencontres et le partage institutionnel de la dynamique entre autres.

L’atelier a été sanctionné par une cérémonie de clôture qui a enregistrée la présence des autorités politiques et coutumières de la Commune de Dori.

Barou


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here