Produits pétroliers: Encore une baisse importante

64

La Commission de suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers s’est réunie, le vendredi 7 avril, au siège social de  l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP). C’est pour statuer sur l’évolution des prix fournisseurs ainsi que sur les prix à afficher à la pompe au titre du mois d’avril 2017. A l’issue de cette rencontre,  il y a eu baisse de prix à la pompe de 7 francs CFA sur le Gasoil et de 4 francs CFA pour le supercarburant.

 

Les prix à afficher en avril 2017 sont de 690 francs CFA pour le Supercarburant par litre et de 600 francs pour le Gasoil par litre. Précédemment, c’est-à-dire, au titre du mois de mars dernier, le Supercarburant était de 694 francs par litre et le Gasoil à 607 le litre. Soit une importante baisse au bénéfice des consommateurs.

Toutefois, le prix subventionné du gaz butane, qui est de 584 francs CFA/Kg reste inchangé.

En outre, pour mieux conforter les activités des opérateurs pétroliers, le Gouvernement a augmenté la marge de distribution du Gasoil, produit le plus consommé au Mali (3,40 francs CFA/ Litre).

Il faut noter que le scenario adopté dégage des recettes pétrolières prévisionnelles de 16,522 milliards francs CFA pour un objectif mensuel de 17,917 milliards de francs CFA, un manque à gagner de 1,395 milliards de francs CFA.

Ces nouvelles décisions sont prises lors de la rencontre de la Commission de suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers avec le Directeur Général de l’Office National des Produits Pétroliers(ONAP), Zoumana Mory Coulibaly, le vendredi 7 avril dernier.

Suivant l’explication du Directeur Général, Zoumana Mory Coulibaly, depuis cinq mois, de novembre 2016 à nos jours, les prix sont restés au même niveau à la pompe ; c’est-à-dire, à 694 francs CFA pour le Supercarburant et 607 pour le Gasoil. Ce, malgré une hausse de prix sur le marché international, le Gouvernement, pendant cinq mois, a gardé le prix à la pompe au même niveau.

Pendant ces cinq mois, «la Douane a perdu environ 11 milliards de francs CFA. Encore, ce mois-ci, nous avons décidé d’une baisse de 7 francs CFA sur le Gasoil et une baisse de Super de 4 francs et nous n’atteignons pas les prévisions budgétaires au niveau de la Douane», a fait savoir le DG de l’ONAP. «Nous avons partagé la poire en trois dont une partie qui vient consolider les recettes douanières, une autre partie pour consolider la marge des importateurs et la grande partie pour les consommateurs. Environ 500 millions de francs CFA leur ont été distribués ce mois-ci pour leur permettre d’acheter le carburant à un prix raisonnable».

Quant aux importateurs, ils ont réussi un relèvement de leur marge bénéficiaire sur le Gasoil (soit de 3 à 4 francs) qu’ils reçoivent pour améliorer leurs conditions de travail. «Nous souhaitons que les prix continuent de baisser. Et tant que les prix baissent, nous continuerons à baisser les tarifs à la pompe», a indiqué le DG de l’ONAP qui reconnait que le prix des produits pétroliers est lié au marché international. Mieux, le coût du dollar a baissé ces derniers temps et c’est ce qui a permis d’arriver à ces résultats au Mali.

Du côté des consommateurs, c’est la satisfaction. Aux dires du DG de l’ONAP, les trois groupes des consommateurs qui étaient à la réunion sont sortis très satisfaits.  Car, ils souhaitaient avoir une baisse de 10 francs sur le Gasoil, ils ont eu 7 francs.  Avec cette baisse, environ 500 milliards de francs CFA seront distribués aux consommateurs par mois.

Sur le plan sous-régional, le prix des carburants au Mali est dans les normes. Par rapport au Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger, le prix est tout à fait abordable au  Mali.

«Nous sommes au même niveau que la Sous-région, sinon, moins cher que certains pays sur certains produits», a précisé le Directeur Général de l’ONAP, Zoumana Mory Coulibaly.

Amara BATHILY

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here