Limogeage du Président Directeur Général des ADM… La privatisation des ADM en question…

Cette nouvelle a été comme un coup de massue sur le personnel vendredi dernier qui n’en croyait pas ses oreilles après avoir déjoué de façon spectaculaire et énergique, la même tentative en 2010 avec le Ministre Ahmed Diané Séméga sous le règne d’ATT. Selon nos informations, le PDG, Colonel Daouda Dembélé, était menacé depuis l’arrivée au département de Mme Traoré Seynabou Diop, Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement du gouvernement démissionnaire de Modibo Kéïta, puisqu’il subissait des pressions, selon nos radars. En tout cas, le vrai espoir qu’incarnait Mme Traoré vient de s’envoler avec la découverte de son projet jugé « machiavélique » pour le personnel et pour le Mali qui n’est autre que la privatisation des ADM (Sénou jugé très rentable, bonne gestion, personnel motivé…). Selon des spécialistes, les ADM constituent le seul Etablissement à Caractère Administratif, Industriel et Commercial, très rentable et qui permet aux aéroports de l’intérieur déficitaires, de se maintenir, à en croire nos sources.

Certains les observateurs avisés parlent de clash entre la Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, sortant du PM Kéïta qui vient de démissionner et le PDG des « Aéroports du Mali », Colonel Daouda Dembélé, vendredi dernier, après des semaines, voir des mois, de réunions, de pressions sur le projet de privatisation des ADM que Mme Traoré (dont nous avons salué la nomination à la tête de ce département) semble avoir apporté dans sa valise, le projet de privatisation des ADM, précisent nos informations.

En tout cas, Vendredi dernier, le Ministre convoque selon nos radars, le PDG Dembélé contre toute attente, a été convoqué au département pour lui signifier sa relève sans pour autant donner des explications sur sa motivation.

De bons résultats

Pourtant, selon nos informations, cet Officier supérieur de l’Armée de l’Air qui a assuré l’intérim jusqu’à l’arrivée d’IBK à Koulouba, n’a pas démérité et a relevé les défis qui assaillaient les ADM. Parmi ceux-ci, il y avait le projet de transfert de l’ancienne aérogare à la nouvelle qui a été un franc succès grâce aux techniciens maliens; l’organisation du sommet Afrique France. S’agissant du personnel, le PDG avec son staff ont su améliorer les conditions de travail du personnel par des formations, des équipements modernes et bien d‘autres actions. La considération du personnel et ses appréciations sur la gestion du PDG Dembélé sont sans commentaire, selon nos radars. Donc, la relève du PDG a surpris plus d’un et personne ne comprend pas la décision de l’ancienne Ministre de l’Equipement de Modibo Kéïta. Les débats font rage et les commentaires vont bon train.

Selon les mêmes sources et eut égard aux bons résultats de l’équipe du Colonel Dembélé, que le Président IBK baptisera le 31 décembre 2015, l’aéroport de Bamako-Sénou à « Aéroport International Président Modibo Kéïta-Sénou ». En tout cas nos sources sont formelles et persistent tout en signant que les ADM sont rentables et ne comprennent pas pour quoi aujourd’hui, le régime IBK veut le privatiser jetant dans la rue des centaines de pères de familles sans compter les fournisseurs et autres partenaires en premier lieu la délégation de « l’ASECNA » ?

Non à la vente de la mémoire du Président Modibo Kéïta !

Selon ce retraité des ADM, la Ministre Seynabou veut vendre la mémoire du Président Modibo Kéïta par la vente programmée des ADM quand on sait que le régime ATT avait essayé, il l’a appris à ses dépens grâce à la hargne du personnel drivé par le puissant syndicat, qui demeure toujours actif et vigilant. « On veut vendre les ADM qui se portent bien. Je ne comprends pas nos dirigeants », s’exclame notre retraité qui a requit l’anonymat. « L’attitude du PDG, officier de l’Armée de l’Air ne m’a pas surpris car, il aime son pays et aime son personnel. Il a toujours su le démontrer depuis qu’il à la direction générale des ADM. Je suis fier de lui », a poursuivi son ami. Selon nos sources, le PDG a décliné le projet de privatisation des ADM sachant que cela n’est pas de son ressort mais une affaire du personnel qu’il connait bien pour son amour pour le pays car les ADM demeurent le seul fleuron de l’économie nationale à être rentable », nous confie bien de spécialistes avisés.

Branlebas de combat du syndicat

Certes la nouvelle du limogeage du PDG a surpris la majorité du personnel mais, ce qui a fait monter la tension, c’est la nouvelle de la privatisation des ADM. Du coup indiquent nos sources, le bureau syndical s’est mis en branle comme ce fut le cas sous le règne ATT avec la fausse manœuvre d’Ahmed Diané Séméga qui avait tenté la même chose. En clair, le syndicat est sur le pied de guerre contre ce projet de privatisation qui se murmurait dans les coulisses depuis l’arrivée de Mme Traoré au département. Aux cadres qui sont derrière ce projet, ils sont connus. Au moment opportun, nous révélerons leurs noms et leur manœuvre tendant à jeter des centaines de chefs de familles dans la rue », nous confie-t-on ça et là.

Sur le mode de fonctionnement des ADM, les décaissements, la gestion du personnel, nous y reviendrons dans nos prochaines éditions. Pour le moment, la Ministre sortant de l’Equipement a signifié verbalement au PDG son limogeage sans autre forme de procès.

Au moment où nous bouclons cette édition, ça bourdonne aux ADM. Les jours à venir nous édifieront si la Ministre une fois confirmée à son poste, va traduire en acte le limogeage du PDG qui a le soutien du personnel et son bilan bien apprécié par le Conseil d’Administration.

Affaire à suivre !

Bokari Dicko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here