Mali: des dizaines de radios «pirates» dans le collimateur de la HAC

La Haute autorité de la communication (HAC) a décidé de fermer près de 50 radios privées qui émettent, selon elle, illégalement. Une association de journalistes de radio s'y oppose. Un bras de fer pourrait s'engager.

La Haute autorité de la communication tape du poing sur la table. Après une enquête fouillée, elle a constaté que dans la capitale malienne et à l'intérieur du pays, de nombreuses radios privées émettent sans autorisation. « Le nombre de radios en situation irrégulière approche la centaine, explique Gaoussou Drabo, membre de la HAC. Parmi elles, vous en avez 47 qui diffusent sans autorisation. Donc depuis le mois de février, on a rédigé un certain nombre de décisions de fermeture de radios. »

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here