27è Sommet Afrique-France : Examen du rapport général d’organisation

Le Mali a organisé avec brio le 13 et 14 janvier derniers le 27è Sommet Afrique-France. Trois mois après cet évènement grandiose, le comité de pilotage du Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France (CNOSAF) s’est réuni, vendredi dernier, à son siège, sous la présidence du secrétaire général adjoint de la Présidence de la République, Moustapha Ben Barka. La rencontre s’est déroulée en présence des représentants mandatés des différentes structures administratives, membres du comité. La session a examiné le rapport général d’organisation du sommet de Bamako 2017. Dans ses propos liminaires, le président du CNOSAF, Abdallah Coulibaly, a salué le leadership, la cohésion et l’esprit de travail d’équipe qui ont concouru à la bonne organisation de l’événement. Il a adressé ses vifs remerciements aux plus hautes autorités du pays pour leur soutien remarquable. Abdallah Coulibaly a adressé une mention spéciale à l’épouse du président de la République, Mme Kéïta Aminata Maïga.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint de la Présidence de la République a soutenu que l’important pour le chef de l’État, est de tirer les leçons de l’organisation de ce sommet, pour parfaire la tenue éventuelle d’autres évènements de la même nature. Moustapha Ben Barka a remercié les compétences maliennes qui ont largement contribué à la réussite de la rencontre. Pour lui, l’engagement a été total grâce au leadership du président du CNOSAF. «Il est important de remercier toutes les notabilités du pays. C’était aussi un mouvement social pour mettre le Mali de l’avant», a-t-il dit avant de saluer le gigantesque travail abattu par la presse. La présentation aux membres du comité de pilotage du rapport général d’activités s’inscrit dans le cadre du processus de clôture de l’organisation du sommet.

Cette séquence est incontournable avant la remise officielle du rapport au président de la République. Elle intervient dans les délais prescrits par les textes en vigueur pour ce genre d’exercices. Lors de la session, les participants ont formulé de pertinentes observations et fait des recommandations. Le comité de pilotage est chargé de fixer les orientations générales du CNOSAF, de veiller à la prise en compte des aspects politiques et diplomatiques, et d’assurer la cohérence des activités du CNOSAF avec celles des administrations sectorielles. Il est piloté par le secrétaire général de la Présidence et est constitué des représentants de la Primature, de plusieurs ministères, du gouverneur et du maire du district de Bamako.

Massa SIDIBÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here