Elections : Le TANDEM cour constitutionnelle et CENI

La nouvelle équipe de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), installée le 24 mars dernier, a rendu, hier, une visite de courtoisie aux membres de la Cour constitutionnelle. Au cours de cette visite, les deux parties ont évoqué la nécessité d’une bonne collaboration pour la réussite des élections à venir. Cinquième institution de la République, la Cour constitutionnelle est garante de la régularité de l’élection du président de la République, de celle des députés et des consultations référendaires.

Elle est chargée de statuer sur la régulation de ces élections. C’est elle qui procède également à la proclamation définitive des résultats de ces élections. Par ailleurs, la Cour constitutionnelle procède au contrôle de la constitutionnalité des lois et veille au respect des droits fondamentaux. Quant à la CENI, elle est chargée de la supervision et du suivi des opérations électorales, notamment l’établissement ou la révision exceptionnelle des listes électorales à l’occasion des élections générales ou des opérations référendaires. Elle est également chargée de la préparation et de la gestion du fichier électoral, de la confection, de l’impression et de la distribution des cartes d’électeur.

Elle veille aussi à la mise en place du matériel et des documents électoraux, au déroulement de la campagne électorale, aux opérations de délivrance des procurations de vote, aux opérations de vote, de dépouillement des bulletins de vote, de dénombrement des suffrages, de transmission des procès-verbaux, de centralisation et de proclamation des résultats. Au regard de leur rôle respectif en matière électorale, la Cour constitutionnelle et la CENI doivent collaborer ensemble pour organiser des élections transparentes et réussies.

D’où la nécessité de cette visite au cours de laquelle il a été question, notamment du droit constitutionnel et de la loi électorale. Le président de la Cour constitutionnelle, Manassa Danioko, a, d’abord, rappelé que les membres de son institution ont été renouvelés en mars 2015 à près de 80% pour un mandat de 7 ans renouvelable une fois. Elle a, ensuite, ajouté que la CENI et la Cour constitutionnelle ont une mission commune qui est celle de veiller à la bonne organisation des élections au Mali. Et pour cela, il faut qu’elles se parlent et se comprennent pour mettre fin à l’instabilité et au non respect des droits fondamentaux dans notre pays pendant les élections, a-t-elle indiqué.

Après avoir remercié Manassa Danioko pour sa disponibilité, le nouveau président de la CENI, Amadou Ba, dira que la Cour constitutionnelle est une référence en matière électorale avec qui, il faut travailler pour la réussite des élections. Chacun, a-t-il précisé, doit jouer sa partition dans l’organisation des élections pour un objectif bien déterminé : la réussite des élections. Conscient du rôle prépondérant de la Cour constitutionnelle en matière électorale, Amadou Ba a souhaité la création d’un cadre de réflexion avec cette institution pour bien assurer le bon déroulement des élections.

Anne-Marie KEÏTA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here