Fonds de la société civile pour l’éducation : Phase III

Estimé à 70 millions de Fcfa pour une période de deux ans (2016-2017), ce fonds permettra aux enfants en âge de scolarisation, d’avoir accès à une éducation de qualité, publique et inclusive
Après les succès enregistrés par les phases précédentes, la Coalition des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Mali (COSC-EPT) a lancé sa troisième phase de ces activités. C’était le vendredi dernier au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la Maison du partenariat de Bamako, face à l’Ecole normale supérieure (ENSup). Avec plus d’une cinquantaine de participants, ce lancement à regroupé autour des membres de la coalition, des autorités administratives et politiques, des partenaires techniques et financiers et des Ongs qui se battent pour la promotion de l’éducation dans notre pays.
Avec un réseau de 64 organisations faitières, la COSC-EPT a pour mission d’accompagner le ministère de l’Education nationale, dans la mise en œuvre du Plan d’action national pour l’atteinte des objectifs de l’éducation pour tous au Mali. Dans le souci de mieux répondre aux attentes de nos populations, la Coalition a noué un partenariat avec l’ANCEFA qui est un réseau d’association, présente dans environ 34 pays dont l’Afrique francophone, anglophone et lusophone.
C’est dans cette dynamique que ce fonds a vu le jour Ainsi il servira à résoudre un certain nombre de problèmes liés à l’éducation. Il s’agit entre autres : l’accès à une éducation inclusive de qualité, le financement de l’éducation et la gouvernance avec focus sur le renforcement de la participation de la société civile à la formulation de la politique nationale en matière d’éducation.
De plus, ce fonds contribuera au renforcement de la participation de la société civile, à travers la mise en œuvre du Plan national d’éducation. Cela, se fera par son évaluation et par le développement des stratégies en vue de renforcer les mécanismes de lever de fonds domestiques et locaux. Pour le secrétaire général de la COSC-EPT, Souleymane Bocoum, ce fonds a permis de mettre en place un projet qui contribue au renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles de la Coalition.
En même temps, il permet à ses membres d’influencer les politiques éducatives en vue d’améliorer une éducation inclusive et équitable de qualité. Aussi, les capacités des membres de la coalition EPT seront renforcées, afin de contribuer efficacement à l’écriture du PRODEC II. Cela permettra « d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » a évoqué Souleymane Bocoum.
Le coordinateur national de la COSC-EPT, Mahamadou Ongoïba dira, pour sa part, que ce fonds à pour objectif de renforcer les capacités organisationnelle et institutionnelle des membres de la coalition en vue d’influencer les décisions politiques. Après la fin du programme décennal pour l’éducation, les acteurs sont en concertations pour l’élaboration de la phase 2 dudit programme. S’agissant de ce fonds, Ongoïba a estimé qu’il servira aussi à mener des activités de recherche sur la crise socio-sécuritaire 2012, qui a beaucoup impacté l’école dans les régions Nord du pays.
Soulignons que cette 3ème phase du projet pour le Fonds de la société civile pour l’éducation pour tous a été lancée par le directeur du CAP de Bamako-Coura, Mohamed Tolo.
Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here