MC-ATT placé sur les fonts baptismaux: Bittar et ses amis revendiquent l’héritage d’ATT

La classe politique malienne s'agrandit. La benjamine des formation politiques maliennes, le Mouvement citoyen pour l’alternance, le travail et la transparence (MC-ATT) se réclame héritière du président Amadou Toumani Touré dit ATT et se fixe comme objectif la poursuite de la mise en œuvre de sa vision politique.

La maison des ainés de Bamako a servi de cadre le samedi 15 Avril 2017 au lancement officiel du parti mouvement citoyens pour l'alternance, le travail et la transparence (MC- ATT). La cérémonie à enregistrée la présence des amis, compagnons du président ATT, de l'ancien premier ministre Moussa Mara et des partis amis de la majorité comme de l'opposition. Il est présidé par Jeamille Bittar, ancien président UMAM et ancien membre fondateur du PDES.
La crémone a débuté par la présentation du bureau du comité exécutif national, composé 80 membres avec en tête, Jeamille Bittar, 15 vices présidents dont Mme Ascofaré Oulématou Tamboura ancienne ministre et députée, Abdoulaye Néné Coulibaly, ancien directeur général de l'hôpital Gabriel Touré, Mme Siby l'ancienne Directrice régionale de la Santé du District de Bamako, la présidente des agences de voyages privées Mme Adja Kouyaté etc...
Dans son adresse le président du MC-ATT, Jeamille Bittar, a remercié ses camarades politiques pour le choix porté sur sa personne pour présider la destinée du parti. Il les a rassurés qu'il utilisera toute son énergie dans les jours à venir pour expliquer au maximum de maliens le projet de société et l'idéal du parti. Pour Jeamille Bittar, cette cérémonie marque le lancement officiel d'une pierre blanche les activités du MC-ATT. Selon lui, cette cérémonie est l’annonce que le MC-ATT ne se confiera pas dans les coulisses. « Il poursuivra la mise en œuvre de la vision du président Amadou Toumani Touré et estime que son exile Dakaroi doit prendre fin rapidement », a-t-il déclaré.
Sur la scène politique, le président MC-ATT a invité tous ceux et toutes celles qui partagent les même valeurs que MC-ATT pour l'éducation la paix durable à se joindre à eux pour hisser le programme de développement économique et social (PDES) que leur mentor a proposé aux maliens. S'agissant de la situation du pays sur le plan interne, Bittar a fait le constat qu’il est caractérisé par le recul de l'attachement à la citoyenneté, à la patrie et aussi aux risques liés par la situation géographique qui nous expose.
« Notre pays situé au cœur de l'Afrique de l'Ouest et partage la frontière avec sept pays. La situation géographique doit déterminer la politique et l'histoire des États et fixe les enjeux géopolitiques et géostratégique qui permet d'agir préventivement en focalisant et en identifiant à l'avance les événements susceptible d'engendrer les périls. Mais hélas les bonnes politiques de voisinage ne sont pas toujours facile surtout quand on sait que les pays n'ont pas d'amis mais des intérêts », a-t-il déclaré.
Sur le plan externe, selon lui, notre pays est influencé par de nombreux courants dont les sources sont nées et entretenue parfois dans les tumultes de certains théâtres extérieurs où sévissent le terrorisme, l'intolérance, la xénophobie et autres tout en dénonçant les réactions lentes des pays du champ et regrette pourquoi ces pays n'agissent pas ensemble comme l'avais suggéré ATT.
Il n'a pas manqué d'aborder les sujets brulant de l'heure notamment la conférence d'entente nationale qui vient de se tenir. Selon lui, MC-ATT apporte son soutien pour la mise en œuvre des recommandations mais se dit très préoccupé pour l'embrasement du front social. C'est pourquoi, il a invité le gouvernement à dialoguer avec les partenaires sociaux de faire une large ouverture compte tenu de la situation particulière de notre pays.
Il a profité de l'occasion pour appeler la classe politique, qu'au delà de clivage opposition/ majorité, à s'inscrit dans le système de gestion consensuelle qui a fait ses preuves dans notre pays. Pour ce faire, il a invité les amis de Modibo Keita, Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaté, Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Keita pour que unis et solidaires nous donnions la main pour défendre la sécurité la paix et la réconciliation au Mali.
Mamadou Nimaga

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here