Création d’emplois: L’ADEJ restitue sa mission de renforcement de capacité en Inde

La direction régionale de la jeunesse a servi de cadre le jeudi 20 AVRIL 2017, à la réunion de restitution de la mission d’études de l’Association pour le Développement socio-économique de la jeunesse (ADEJ) en Inde, pour se renforcer en matière de création d’emplois. Il s’agit pour nous, indique le président de l’Adej Modibo Diakité, de partager nos expériences avec ceux qui ne sont pas allés à cette mission d’études dans le domaine de la création d’emplois que l’ambassade de l’Inde au Mali nous a octroyé. Huit de nos militants ont eu ces bourses de formations. «Nous avons portés nos choix sur les plus actifs et les points focaux qui multiplient les initiatives», a dit le président en déterminant le critère de choix.

A l’occasion, plusieurs communications ont été faites par les terminalistes. L’on retient celles portants sur l’entreprenariat ; le management de l’hôtellerie et tourisme ; la recherche de main d’œuvre ; le leadership novateur pour la croissance et l’expérience de l’organisation ; la formations des formateurs en entreprenariat. «Le Mali étant un pays en voie de développement, le développement des PME (petites et moyennes entreprises) est incontournable pour relever le défi de l’employabilité. L’hôtellerie ne demande pas de grands moyens. Il faut renforcer ce qu’on possède, ne pas attendre la providence. L’homme a été mis au centre du développement en Inde. Il faut avoir confiance en soi pour créer son entreprise», ont déclaré, en somme, les différents intervenants.

Pour pouvoir toucher l’Etat après les notions apprises en Inde, afin qu’il y ait plus d’opportunités d’emplois dans notre pays, l’Adej a formulé des fortes recommandations. Elle a demandé d’abord, la décentralisation des activités économiques ; plus de formations qualifiantes ou en entreprenariat ; aider les autorités communales ; sécuriser la croissance démographique ; faire le coaching des entreprises sur place. Ensuite, l’Adej a demandé la facilitation de la formation des jeunes entrepreneurs ; valoriser les métiers de l’artisanat ; faire la promotion des gaz, des énergies renouvelables ; rouvrir les usines ; organiser des séances de conscientisation vers l’entreprenariat ; créer de nouveaux super marchés.

Comme grands chantiers de l’association, dit son président, l’Adej ira rapidement vers les populations pour les sensibiliser, les former sur l’entreprenariat ; faire des plaidoyers auprès des autorités pour la promotion de l’emploi local ; faire d’autres visites d’études dans d’autres pays pour avoir plus de bagages dans le domaine de création d’emplois pour mieux aider la jeunesse malienne qui souffre du chômage.

L’Adej a invité ceux qui sont venus à cette réunion de restitution d’en parler à autant de jeunes des opportunités que l’association peut leur offrir avec ses partenaires diplomatiques, l’Apej, l’Anpe, le centre du secteur privé, Untm, etc.
Créée depuis 20007, l’Adej, dit son président Modibo Diakité, a comme vocation essentielle, de travailler pour la création d’emplois massifs pour la jeunesse malienne. L’association est présente partout au Mali.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here