L’accord d’Alger en marche : Les autorités intérimaires installées dans toutes les Régions du Nord

Après l’installation des autorités intérimaires dans les Régions de Kidal, Gao et Ménaka, puis dans celles de Tombouctou et Taoudénit, survenue le jeudi 20 avril dernier, vient ainsi de parachever le processus. Ces autorités installées dans leurs fonctions respectives auront la lourde mission de restaurer l’autorité de l’État et préparer les futures élections.
C’est le couronnement d’un long processus, débuté le 28 février dernier par l’installation des autorités intérimaires à Kidal suivi de celle de Ménaka et Gao, le début mars. Après, 4 reports, le 20 avril dernier, Tombouctou et Taoudénit regagnent le rang des autorités intérimaires installées.

A Tombouctou, c’est Boubacar Ould Hamadi de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) qui hérite de la présidence du Conseil régional et Hamoudi Ould Sidy Ahamed pour la Région de Taoudénit.

Pour les cinq Régions du Nord, ces autorités intérimaires installées auront pour mission de travailler pour promouvoir le vivre ensemble, faciliter le retour des réfugiés maliens en restaurant l’autorité de l’Etat et préparer les futures échéances électorales.

Le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA), qui s’était s’opposé à l’installation des autorités intérimaires estimant qu’elle n’est pas inclusive, a finalement cédé pour qu’elle soit effective.

Parlant de l’inclusivité pour laquelle le CJA protestait, au départ, le Président de cette nouvelle autorité intérimaire à Tombouctou, Boubacar Ould Hamadi, dira ceci :«Nous avons accompagné le CJA quand ils avaient des revendications. Le CJA a demandé une inclusivité et c’est normal : l’esprit de l’Accord, c’est l’inclusivité. Et aujourd’hui nous faisons en sorte que chacun se retrouve dans ce train d’autorités intérimaires qui vient de démarrer».

Pour le Haut Représentant du Président de la République, Mahamadou Diagouraga, cette installation est laborieuse pour la mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali. Avec le couronnement du processus, dira-t-il, c’est l’intérêt général de la nation qui a prévalu.

L’installation des autorités intérimaires à Tombouctou et Taoudéni boucle ainsi le processus dans les cinq Régions du Nord du Mali. La mise en œuvre de l’Accord de paix est en marche grâce aux efforts du gouvernement sous le leadership du Président de la République, SE Ibrahim Boubacar Kéïta. Reste maintenant à ces autorités intérimaires à commencer leur travail pour combler les attentes des populations.

Amara BATHILY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here