Reconnaissance d’utilité publique : Le musée de chasse de Yanfolila classé patrimoine national

Le musée de chasse de Yanfolila est désormais un patrimoine culturel national du Mali. L’annonce a été faite par le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, lors de sa participation à la 4e édition du festival international nuits du Kamalen n’goni à Yanfolila. Du coup, la rénovation et les activités du musée construit en 2001 vont débuter immédiatement. Il constitue un lieu de restitution des éléments du patrimoine culturel, de protection et de promotion des sciences cynégétiques et rites de chasse de Wassolo.

Invitée par les organisateurs du festival international nuits du Kamalen n’goni, qui s’est tenu du 10 au 16 avril dans la capitale de Wassolo, Mme le ministre de la culture y a répondu favorablement. En venant à Yanfolila, elle a ramené une bonne nouvelle dans sa besace. Il s’agit des textes examinés et validés portant création, organisation et fonctionnement du Musée de Yanfolila.

Selon Mme le ministre de la culture, Yanfolila respire la culture à l’image de toute la région : «Yanfolila, par la richesse de sa culture et de ses traditions, nous inspire des actions fortes en faveur du développement culturel de la région. C’est pourquoi, j’ai tenu à venir ici avec une bonne nouvelle. Le fait que cette nouvelle tombe dans la dynamique de ce grand festival est plein d’enseignement. C’est dire combien la promotion de notre culture est au cœur de nos préoccupations. Nous œuvrons à la satisfaction de vos attentes et nous suivons en cela les orientations du Premier ministre et Monsieur le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita».

Le musée de chasse de Yanfolila a été construit en 2001, à l’occasion de la première édition du Festival International des Chasseurs. Il constitue un lieu de restitution des éléments du patrimoine culturel, de protection et de promotion des sciences cynégétiques et rites de chasse de Wassolo. Selon N’Diaye Ramatoulaye Diallo, sa mise en activité est forte de sens non seulement pour la population, mais aussi pour les autorités. Cette bonne nouvelle a été bien accueillie par les Dozos, détenteurs du mythe «Kontron any Sanin» dans la joie. Selon eux, la valorisation de ce musée sera une véritable reconnaissance de leurs efforts de tous les jours dans le cadre de la sécurité, la guérison des malades et la protection de la faune.

Bambo Traoré, stagiaire

======================

Reconnaissance du musée de chasse de Yanfolila : Les députés du cercle expriment leur satisfaction

Dans le cadre de la 4e édition du festival international nuits du Kamalen n’goni, tenu du 10 au 16 avril à Yanfolila, le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a visité le musée de chasse de Yanfolila avant d’annoncer l’inscription de cette maison de la confrérie des Dozos au patrimoine culturel national. Cette reconnaissance a été faite en présence des deux députés du cercle de Yanfolila, l’honorable Mamedi Sidibé et l’honorable Yaya Sangaré. Pour ces deux personnalités de la localité, l’initiative s’inscrit sans nul doute dans le cadre de la promotion et la protection du patrimoine culturel à Wassolo.

Après la remise des documents au préfet de Yanfolila attestant l’inscription du musée de chasse au patrimoine culturel national, les élus de la localité à l’hémicycle ont tenu à exprimer leurs sentiments sur la question.

Pour l’honorable Yaya Sangaré, cette reconnaissance est la fin d’un long combat : «Je pense que c’est d’abord la fin d’un combat que nous avons mené depuis la création et l’ouverture de ce musée. Aujourd’hui nous disons que ça met un peu à l’aise les chasseurs et va permettre de créer ici un cadre d’échange non seulement entre les chasseurs, qui ont plus d’expériences et les jeunes chasseurs, et ça va permettre de participer à la protection de l’environnement. Donc il y a beaucoup d’activités qui peuvent être organisées ici. Je pense que la prochaine étape, après la reconnaissance du musée, est de faire une exposition ici pour que les gens puissent comprendre d’abord le rôle de la chasse, le parcours du chasseur, et comment est-ce que le chasseur doit se comporter dans la protection de l’environnement voire même dans la réconciliation et la paix…».

Quant à Mamedi Sidibé, il a déclaré que l’inscription du musée de chasse de Yanfolila au patrimoine culturel national est le couronnement des multiples efforts consentis par les élus auprès des plus hautes autorités dans la défense des préoccupations de la population locale. «Pour moi, c’est une bonne nouvelle pour la localité. L’un des rôles des députés est de recenser les préoccupations de la population locale et de les défendre auprès des plus hautes autorités. Quand tu parles des Dozos au Mali, on pense directement à Wassolo. C’est pourquoi, l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré, a offert ce musée à Wassolo. L’initiative consiste à sauvegarder l’histoire des chasseurs de la localité. Ce texte est un cadeau pour tout le Wassolo et pour tous les chasseurs de la localité. En plus de ce musée, il y a plusieurs sites touristiques dans les 12 communes du cercle non encore reconnus par les plus hautes autorités. Parmi lesquels, nous pouvons citer la tombe de Sabou Satiqui, Dioubadjan coro… On peut répertorier une centaine de sites touristiques dans le cercle de Yanfolila», a-t-il affirmé.

En plus de leur présence tout au long du festival, les députés ont également accompagné les initiateurs du festival international nuits du Kamalen n’goni. La population locale a véritablement apprécié ce geste de la part des élus.

Wassolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here