Centre de formation professionnelle ultramoderne: Visite du ministre Ben Kattra sur le site à Sénou

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Maouloud Ben Kattra, était sur le chantier du Centre de formation professionnelle, ce samedi 22 avril, en compagnie de Mme l’Ambassadrice de Chine au Mali, S.E. Mme Huiyingon Lu.

Une fois le portail principal du site franchi par les deux personnalités dans la zone aéroportuaire de Bamako Sénou, celles-ci ont eu droit à une explication générale du chef de projet, M. Teng Xueman, devant la maquette du Centre de formation professionnelle. Conçu sur une surface totale bâtie de 5 498,06m², a expliqué M. Xuaman, le projet proprement dit couvre une superficie d’environ 15 000 m², comprenant, entre autres : 1 bloc administratif, 11 ateliers, 11 salles de classe ordinaires, 11 salles techniques spécialisées, 1 cantine-cuisine, 1 loge-gardien, 2 blocs toilettes, 2 terrains de sport, 1 voirie interne, 2 forages équipés, 1 château d’eau, 1 parking (25 places) et des installations auxiliaires.

«Nous sommes ici, ce matin, sur ce site pour voir l’état d’avancement du Centre de formation professionnelle que le Gouvernement du Mali s’est engagé à construire dans le cadre de sa politique de gestion des flux et d’amélioration de la qualité des ressources humaines», a justifié le ministre Ben Kattra.

Cette volonté s’est traduite par la validation et la mise en œuvre d’un Programme décennal de Développement de la Formation professionnelle pour l’Emploi (PRODEFPE) dont l’objectif pour son Département, a-t-il soutenu, est de construire un centre de formation moderne structuré autour des filières de formation qui ont été définies conformément aux priorités de la République du Mali, en déclinaison du programme présidentiel permettant de traduire en acte concret l’engagement de SEM Ibrahim Boubacar Keïta auprès du peuple malien.

Après l’opérationnalisation du centre, le Mali aura une main-d’œuvre qualifiée en menuiserie (métallique et bois), peinture décoration, plomberie, chaudronnerie, électricité, bâtiment (carrelage, staff, maçonnerie, etc.), froid/climatisation, maintenance d’engins lourds, etc., est convaincu le ministre Ben Kattra. Le Mali n’aura plus besoin de se tourner vers les pays voisins pour les ouvriers hautement qualifiés pour ces types de travail dans le secteur du BTP, s’est-il félicité, après avoir loué et magnifié la coopération sino-malienne, excellente et exemplaire à tous points de vue, pour la réalisation de ce joyau architectural qui modifiera, à n’en pas douter, le visage de Bamako qui ne manquera pas d’arborer ses nouveaux habits de la modernité et de la technicité.

En effet, ce Centre de formation professionnelle est un don de la République populaire de Chine à la République du Mali, à hauteur de 9 milliards de FCFA, dont la promesse avait été faite au chef de l’Etat malien à la suite de sa visite mémorable dans l’Empire du Milieu, en 2014, a rappelé le ministre Ben Kattra avec reconnaissance. C’est pourquoi, a-t-il promis, le Mali honorera tous ses engagements, à hauteur de 1 milliard de FCFA, dans le cadre de la convention qui a été signée pour ce faire, en ce qui concerne notamment les facilités administratives, financières, techniques et matérielles.

En août 2018, le centre flambant neuf sera livré au peuple malien comme la preuve de la promesse tenue du président de la République en matière de formation professionnelle et de ressources humaines de qualité permettant à notre pays de tenir son rang, celui honorable qui lui revient, dans le concert des nations africaines qui comptent dans le domaine du BPT, a annoncé le ministre Ben Kattra avec beaucoup de conviction. «Nous vous apporterons tout l’accompagnement nécessaire pour que ce centre soit fini à date indiquée, en levant tous les obstacles qui se poseront au fur et à mesure», a-t-il assuré à l’endroit des partenaires chinois dont il a salué, encore une fois, l’esprit de solidarité agissante et jamais démentie envers notre pays et avec les gouvernements successifs, ce, dès l’accession du Mali à la souveraine nationale et internationale en 1960.

Source : CCOM/MEFP

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here