Crise du football : Marcheurs contre marcheurs

La crise du football malien semble aller crescendo.

Chaque jour qui passe enregistre son lot de marcheurs tantôt favorables au comité directeur de la fédération malienne de football déchu et tantôt au ministre des Sports.  Ces manifestations ne font que rajouter à la tension et à la pression auxquelles est soumis désormais le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, pressé de  mettre fin à  la suspension du Mali par la Fifa.

Des centaines de personnes ont battu, mardi 25 avril, le pavé invitant le PM à s’impliquer personnellement dans la gestion du football malien. Partie de la Bourse du travail pour prendre fin à la Cité Administrative, les marcheurs ont fait environ 1,5 km de trajet pour soutenir le gouvernement dans sa décision de dissolution du bureau exécutif de la Fédération malienne du football dirigé par le général Baba Diarra. Selon le président du Congrès national des associations sportives du Mali, Adama T. Coulibaly, l’objectif est clair : « il faut que le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga pèse de tout son poids pour rétablir l’ordre, la légalité dans le football malien et mettre fin à  la suspension du Mali par la Fifa ».

« Le gouvernement a juste pris sa responsabilité en sonnant la fin de la recréation. La sanction des institutions internationales était prévisible, y compris l’élimination des clubs des compétitions continentales.  Le comité exécutif dissout a brisé la carrière de tous les clubs.  Depuis 3 ans, nous vivons le calvaire. Alors que le football est un facteur de cohésion sociale et le Mali a fortement besoin de cette cohésion pour se tirer de la pire des crises qu’il ait connu dans l’histoire de son football… ».

Le représentant de la ligue de Kidal, Tamou Ag Bigui a rappelé que la gestion de Baba Diarra à la tête de la Fémafoot n’a pas été inclusive. C’est pourquoi, ajoute-t-il, les régions du Nord ont été exclues de toutes activités footballistiques, surtout Attar club de Kidal. « Nous avons marché aujourd’hui, car la situation de crise que nous vivons, a trop duré », a déclaré  le représentant de la ligue de Kidal, Tamou Ag Bigui.

Selon le représentant de Kidal, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga a rassuré les manifestants de faire en sorte qu’un climat de confiance règne dans le football.

Ont pris part à cette marche, le Cnasam, Association Appel Mali, le collectif de soutien au Conor, la Copa et les lignes et clubs majoritaire.

Faut-il, rappeler que cette marche est organisée après celle des associations de soutien au bureau exécutif dissout par le ministre des Sports.

Bréhima Sogoba


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here