Mission des donneurs d’ordres privés maliens et congolais à Casablanca

APA-Casablanca (Maroc) - Une mission de donneurs d’ordres privés maliens et congolais vient d’effectuer une visite de travail à Casablanca destinée à renforcer la coopération avec les entreprises marocaines dans le cadre du développement des exportations et du partenariat entre les différentes parties.

Initiée par Maroc Export en collaboration avec la Fédération des Industries de matériaux de construction, cette mission a eu l’opportunité de discuter de plusieurs questions se rapportant aux créneaux d’investissements, aux facilités offertes pour garantir une meilleure interactivité entre les deux partenaires.

A ce titre, il convient de rappeler que les entreprises invitées entretiennent déjà des relations d’affaires avec le Maroc, notamment l’entreprise Metal Soudan, Intercode, Zed SA, Zahro, ECOM, entreprise E3C, entreprise Batimali.

Pour rappel, un contrat de performance a été signé, le 23 mars 2016, pour le déploiement de l’écosystème « Industries des matériaux de construction ». Cet écosystème regroupe cinq filières (préfabriqué, céramique, marbre, acier, ciment).

Le secteur des matériaux de construction revêt une importance notable dans l’industrie nationale marocaine par les liens qu’il entretient avec le reste des activités économiques, et plus particulièrement avec celles du bâtiment, du tourisme et des travaux d’infrastructure.

Au cours des dernières années, grâce aux politiques sectorielles menées par le gouvernement marocain pour faire de l’habitat, du tourisme et de l’industrie des moteurs de croissance, l’industrie des matériaux de construction a connu un développement sans précédent que le PAI a su maintenir et renforcer par une convention signée avec la Fédération des Industries des Matériaux de Construction (FMC) pour la création d’écosystèmes industriels.

Parmi les projets les plus importants dans l’infrastructure et le BTP, la Construction du 4ème pont de Bamako, la construction d’un port sec à Ambidébi à 40 km de la ville de Kayes sur un terrain de 40 hectares et le suivi des travaux de réalisation d’environ 10 000 logements dans le cadre des conventions de partenariat public privé(PPP) signées avec des promoteurs immobiliers.

Quant à la République du Congo, l'industrie de la construction bénéficie d'un climat favorable à son développement du fait de la politique de la municipalisation accélérée, de la politique de modernisation d’habitats sociaux dans le pays, des politiques de grands travaux de construction d'infrastructures de transport (routes, ponts, chemins de fer, ports, aéroports) au Congo.

De grands programmes de construction d’ouvrages de production et de transport d’énergie, d’eau et d’assainissement (barrages hydroélectriques, centrales thermiques, lignes de transport d’énergie électrique, conduites d’irrigation agricole) sont aussi projetés dans le pays.

Plusieurs opportunités d’investissement et de coopération se présentent dans le pays parmi lesquels l’implantation des industries des matériaux de construction, la construction du port de Makoua et l’extension du port d’Itoumbi. Etude et construction de centres logistiques, de parc d’exposition de Brazzaville ainsi que de plusieurs infrastructures routières.


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here