Cercle de Dioïla: Le RPM fait saigner les partis MODEC, URD, MIRIA….

62

Quatorze (14) conseillers municipaux dont un maire, tous du cercle de Dioïla et issus des partis politiques tels que l’URD, le MODEC, le MIRIA… ont officiellement rallié les rangs du Rassemblement Pour le Mali (RPM) avec leurs bases. C’était le dimanche 30 avril dernier à la faveur de la conférence de section du RPM tenue à Dioila en présence de son président Dr Bocari Tréta.

Le cercle de Dioïla est aujourd’hui l’une des circonscriptions électorales où le parti du tisserand, RPM, demeure toujours en position de force. Et pour preuve, après les bons résultats obtenus à l’issue des dernières élections communales, le RPM, a enregistré le week-end dernier, l’adhésion en son sein de 14 conseillers municipaux dont un maire, issus d’autres formations politiques et non des moindres. Il s’agit du principal parti de l’opposition, l’URD, du MODEC, du MIRIA…. L’adhésion des nouveaux arrivants a été officialisée le dimanche 30 avril dernier à la faveur de la rentrée politique du RPM tenue à Dioila.
Pour la circonstance, l’évènement a mobilisé autour du député Mamadou Diarrassouba, secrétaire général de la section RPM dudit cercle, du président du parti Dr Bocari Tréta et d’autres membres du Bureau Politique National, les délégués des 23 sous-sections, les élus locaux et les militants en grand nombre. Bravant la forte chaleur pour témoigner leur engagement et leur fidélité au parti, les militants ont pris d’assaut la salle de spectacles de Dioila qui a eu du mal à les contenir.
Parmi les nouveaux adhérents, on compte des poids lourds comme le maire de Dolendougou, Gnito Dembélé qui a quitté l’URD avec plusieurs de ses conseillers, Mahamadou Konaté, ancien maire de Dioila et ancien secrétaire général de section MODEC qui s’est fait suivre avec quatre (4) conseillers municipaux.
Véritable coup dur pour le principal parti de l’opposition (URD) et pour l’actuel ministre de l’Investissement et du Secteur Privé Konimba Sidibé, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2013, battu lors des législatives la même année par la liste RPM conduite par Mamadou Diarrassouba. Ces nouvelles adhésions élargissent et consolident ainsi les bases du parti du tisserand dans le cercle de Dioila et dans la région de Koulikoro où son candidat d’alors Ibrahim Boubacar Keïta, a obtenu plus d’un million de voix lors des élections présidentielles de 2013. Le terrain est donc bien balisé à Dioila, pour le président IBK au cas où il serait candidat à sa propre succession en 2018. Et les militants du RPM croient avec le député Mamadou Diarrassouba que le RPM l’emporterait dans le cercle de Dioila face à n’importe quelle autre formation politique. Et cela disent-ils, par la force du sacrifice consenti pour le bien-être des populations.
Souhaitant la bienvenue à tous les nouveaux adhérents, le député Diarrassouba, président de la section RPM de Dioila, les a rassuré qu’au sein du RPM, il n’y a pas question de nouveaux ou d’anciens militants. Mais que tout le monde est traité au même pied d’égalité en fonction de ses efforts et de son engagement pour la cause du parti.
Composé de 357 villages, avec une population de 622 000 habitants, avec 678 bureaux de vote pour 214 390 électeurs, Dioila est le 5ème cercle le plus grand du Mali avec 6 sous-préfets. Et à l’issue des élections communales du 20 novembre 2016, le parti du tisserand (RPM) y a obtenu 136 conseillers dont 14 maires.
Faisant le compte-rendu du 15ème congrès du parti, le président du RPM, Bocari Tréta, a informé les militants qu’à l’issue des recommandations, le Bureau Politique National (BPN) a décidé de mettre en place au niveau régional, une fédération qui regroupera les sections. Et d’après lui, cette fédération mettra en place un comité central du parti pour jouer le rôle d’interface entre les sections et le BPN.
Il s’est réjoui de la vivacité des instances du parti dans le cercle de Dioila due selon lui, à l’engagement militant du député Mamadou Diarrassouba, de ses camarades et à l‘ensemble des militants du parti.
Heureux de la forte mobilisation, le président du RPM, Dr Bocari Tréta, a invité les autres sections du parti à travers le pays à s’inspirer de l’exemple du cercle de Dioil pour porter toujours plus haut les couleurs du RPM.
A noter que l’évènement a enregistré la présence de plusieurs cadres du RPM dont les députés Yiri Keïta, Yacouba Traoré entre autres.
La machine est donc bien remise en marche pour 2018 !
Lassina NIANGALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here