Cheick Sidi Mohamed Nimaga à la tête de l’AMRTP : Un régulateur à l’expertise avérée !

Le Conseil des ministres du mercredi 26 avril a procédé à la nomination des cinq membres du Conseil de régulation de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes. Un conseil désormais présidé par une forte personnalité du secteur des télécoms au Mali, l’ingénieur des télécoms, Cheick Sidi Mohamed Nimaga qui fut successivement P.-D.G de la SOTELMA (2003-2006), Coordinateur de Projet du Grand Livre des Postes et Télécommunications du Mali (1960-2010), Secrétaire général  et Directeur général par intérim de l’AMRTP. Il dispose d’une expertise exempte de tout doute pour réussir ses nouvelles fonctions de régulateur des télécoms, NTIC et Postes au Mali. Découverte.

Enfin la régulation dans la régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes au Mali !

En effet, pour des raisons inavouées, l’AMRTP (l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes) était devenu comme un bateau sans véritable gouvernail depuis presque deux ans. Pour mettre fin à cette situation que rien ne justifiait, le gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maïga a procédé, lors du conseil des ministres du 26 avril dernier, à la mise en place de son organe directeur, composé de cinq membres. Cet organe, dénommé, Conseil de régulation de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes est piloté par un connaisseur du secteur, l’ingénieur Cheick Sidi Mohamed Nimaga.

37ans au service des télécommunications au Mali !

Cheick Sidi Mohamed NIMAGA, natif de la ville sainte de Nioro du Sahel, plus précisément de Diaye Coura, est un ingénieur des télécoms, sorti de l’Institut Electrotechnique des Télécommunications de Moscou avec son Diplôme d’Ingénieur des télécommunications (DEA), en 1979. De cette date jusqu’à sa nomination au titre de régulateur principal de l’AMRTP, M. Nimaga a toujours évolué dans le domaine des télécoms et des NTICS, 37  ans durant. Dont 30 au service de l’historique Société des Télécommunications du Mali (SOTELMA). Il y assumera diverses responsabilités au nombre desquelles : Chargé des études du Réseau, Chef Section Structures et Procédures, Mesures législatives et Réglementaires et Coordinateur des Centraux téléphoniques avant d’être nommé Directeur de la Production en 1990. Après cinq ans de gestion de cette direction stratégique, il passera deux ans au Service Contrôle de Gestion et Audit Interne comme auditeur interne.

Ainsi, en 1997, lorsque notre pays amorça sa véritable reforme du secteur des télécommunications, le choix sera porté sur lui pour être Coordinateur du Comité Technique d’Appui à la Réforme du Secteur des Télécommunications, puis celui du Projet de Refondation de la SOTELMA. C’est donc en 2003 que Cheick Sidi Mohamed Nimaga sera nommé Président Directeur Général de la SOTELMA, après avoir été plusieurs fois Chargé de Mission et Conseiller Technique au Secrétariat Général de la même société.

Un régulateur qui n’est pas en terrain inconnu !

Nanti d’une riche expérience, il a eu le privilège de représenter le Mali à de nombreuses rencontres internationales sur les NTIC et dérivées, de 1982 à nos jours : le Sommet sur la société de l’information (SMSI+10), le Forum mondial sur les politiques des télécommunications/TIC (FMPT), les Conférences des Plénipotentiaires de l’UIT (Nairobi, Nice), l’Assemblée Plénière du CCIT (Melbourne), l’Exposition TELECOM (Genève), les Réunions des Experts des pays membres de la CAPTEF (Paris)…

A rappeler que Sidi Mohamed NIMAGA a fait son entrée à l’Autorité de Régulation des Télécoms et des Postes (à l’ex CRT) en 2010,où il  a été le Coordinateur de Projet du Grand Livre des Postes et Télécommunications du Mali (1960-2010), avant d’assumer les fonctions de Secrétaire général de la nouvelle AMRTP (de 2011 à octobre 2016) pour ensuite occuper le fauteuil de Directeur général par intérim, jusqu’à sa nomination ce 26 avril 2017 comme président du Conseil de Régulation de l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes.

D’ores et déjà, de nombreux acteurs et anciens cadres du secteur  des TICS s’accordent sur ses capacités techniques à pouvoir relever ce nouveau défi. Nous lui souhaitons succès dans ses nouvelles missions.

Moustapha Diawara


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here