Région de Gao : Le site de Fafa désigné pour accueillir l’opération du DDR

M.Mohamed El-Amine Souef, Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao, a échangé le mardi 25 avril 2017, avec M. Moussa Doudou Haidara, coordonnateur général de la Commission nationale du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (CNDDR), sur le démarrage de l’opération du DDR-Intégration accéléré des éléments du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC). Cet exercice doit se tenir au site de cantonnement de Fafa dans le Cercle d’Ansongo.
« Cette mission fait suite aux recommandations issues de la réunion du haut niveau du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) tenue à Bamako en février 2017, qui nous a instruit de procéder au démarrage de l’opération du DDR-intégration accéléré des éléments du MOC », a expliqué le Coordinateur général de la Commission nationale de (CNDDR) lors des échanges. C’est selon ces mêmes directives qu’a eu lieu précédemment le premier exercice de simulation, le 3 avril dernier à Bamako, sous l’égide de la Commission nationale du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (CNDDR), appuyée par la MINUSMA.
Le Chef du Bureau de la MINUSMA, tout en exprimant sa satisfaction des progrès réalisés dans l’opérationnalisation du MOC, a accueilli la délégation et sa mission de façon positive. M. Souef a également salué le démarrage de cet exercice qui permettra aux éléments du MOC de se familiariser avec le déroulement du processus de cantonnement, DDR et d’intégration.
M.Moussa D. Haidara et sa délégation se rendront le 26 avril, le site de cantonnement de Fafa ainsi que les projets de réduction de violence communautaire (CVR) financés par la section du Réforme du Secteur de la Sécurité, du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR) de la MINUSMA dans le Cercle d’Ansongo. Mis en œuvre principalement dans les régions du nord du Mali, leur objectif est de contribuer au développement et au relèvement local, ainsi qu’à la réduction du chômage chez les jeunes et les femmes. « Comme vous le savez, les éléments du MOC sont dans une situation quelque peu transitoire qu’il faut rassurer à travers le DDR-intégration accéléré pour leur donner un statut beaucoup plus définitif. Et en même temps, c’est pour donner espoir à ces milliers de combattants qui existent et qui attendent sur tout le territoire des régions concernées » a-t-il ajouté.
Le Coordinateur général de la CNDDR a conclu en remerciant la force Barkhane et la MINUSMA pour l’appui aux initiatives de sa structure et s’est dit très ravis de cette mission et de ce qui se passe aujourd’hui autour du DDR et de l’intégration. « J’ose espérer qu’avec cela, nous allons poursuivre non seulement la mise en œuvre du programme national du DDR, mais nous donnerons satisfaction à l’ensemble des acteurs qui attendent depuis longtemps », a-t-il déclaré.
Étaient présents à cette rencontre tenue dans les locaux de la MINUSMA, les Commandants respectifs du Secteur-Est et de la Police des Nations Unies/UNPOL, le Coordinateur du MOC et toute son équipe, et plusieurs membres de la Commission Nationale du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (CNDDR) et de la Commission d’Intégration.
MINUSMA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here