Yacouba Katilé, le secrétaire général de l’UNTM : « Le Mali du 01 Mai 2017 apparait comme un grand malade..»

62

L’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) a célébré la fête du travail par son traditionnel défilé des syndicats affiliés le lundi 01 Mai 2017 sur le boulevard de l’indépendance. C’était sous la houlette du ministre du Travail de la Fonction publique et des Relations avec les Institutions Mme Diarra Racky Talla, en présence de son homologue de la Promotion des Investissements et du secteur Privé Konimba Sidibé ainsi que du secrétaire général de l’UNTM Yacouba Katilé qui a passé au crible les moult problèmes des travailleurs tout en rappelant que leurs prochaines revendications consisteront à extirper le Mali des profondeurs des bas salaires de l’UEMOA et de la CEDEAO.

« La fonction première et fondamentale d’un syndicat est la défense et la promotion des droits et libertés des travailleuses et travailleurs avec comme objectif final leur bien-être et par extension celui de tout le peuple », a, dans son discours, signalé le secrétaire général de l’UNTM. A travers les meilleures conditions de travail et d’existence, les travailleuses et travailleurs, couche dynamique et productive, partie intégrante des populations apporteront les bienfaits de leurs acquis, à l’ensemble du pays, ajoute-il. Avant de signaler que leur combat se résume au combat pour le progrès du peuple. Le secrétaire général de l’UNTM Katilé a fait savoir que la fête du travail inciterait à aborder délibérément les données du monde du travail. L’année 2016-2017, selon Katilé, s’est révélée une année éprouvante au plan social et politique : la question du Nord, la tenue des élections dans des conditions délicates, la difficile question des autorités intérimaires sur une partie du territoire et l’ombre des élections de 2018 qui se profile avec en arrière plan les menaces terroristes.

Yacouba Katilé a, aussi, passé en revue les multiples maux du Mali qui, selon lui, ont secrété tant de dérives qui font que le Mali du 01 Mai 2017 apparait comme un grand malade. Katilé a évoqué les récentes grèves du secteur de la santé qui heureusement a trouvé une issue heureuse grâce à l’implication du nouveau premier ministre Abdboulaye Idrissa Maiga ainsi que la marche des syndicats de l’éducation. « Quand l’UNTM opte pour la grève, c’est que le travail ne nourrit plus son pratiquant, c’est que le fossé social s’élargit de plus en plus, c’est que l’injustice social dépasse toutes les limites admissibles. Nos prochaines revendications devraient sortir le Mali des profondeurs des bas salaires dans l’UEMOA et la CEDEAO », dévoile-t-il.

La solution à la question syndicale, de l’avis de Katilé, n’est ni un anti-syndicalisme primaire, ni la tendance à ignorer la réalité syndicalisme. « Elle se trouve dans l’acceptation et le respect des organisations syndicales dans tous leurs rôles, leurs missions. », dit-il.

Le défilé des différents syndicats affiliés à l’UNTM avec à la clé des revendications sur les différents banderoles, a mis fin aux travaux de la commémoration de la fête du travail.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here