Programme d’urgence sociale d’accès à l’Energie : 450 milliards FCFA pour connecter les chefs-lieux de cercle à EDM SA

Pour connecter les chefs-lieux de cercle au réseau électrique d’Energie Du Mali (EDM SA) et rendre plus accessible le coût de l’électricité aux populations, le gouvernement à travers le Ministère de l’Energie et l’Eau, a pris l’initiative d’injecter la bagatelle de 450 milliards FCFA dans le secteur pour la période 2017-2020. L’initiative s’inscrit dans le cadre programme présidentiel d’urgence sociale d’accès à l’électricité.

450 milliards FCFA, c’est la somme que le gouvernement compte investir dans le secteur de l’Energie pour la période 2017-2020. L’information a été donnée le mercredi 3 mai dernier, par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini Maïga, au cours du traditionnel point de presse initié par le ministre porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté. C’était dans les locaux du Secrétariat Général du gouvernement en présence d’un parterre de journalistes. La communication relative à cette importante décision qui, d’après le ministre Malick Alhousseini, a pour but de connecter les chefs-lieux de cercle au réseau d’EDM SA, a été entendue en conseil des ministres. S’inscrivant dans le cadre du programme d’urgence sociale d’accès à l’Energie qui s’étend sur la période 2017-2020, pour le ministre Malick Alhoussein, le programme a pour finalité de soulager les populations de l’intérieur en rendant le coût de l’électricité plus accessible. Car dit-il, à la date d’aujourd’hui, l’essentiel des chefs-lieux de cercle sont approvisionnés en électricité par des canaux autres que celui d’EDM SA. Toute chose qui souligne-t-il, rend le coût du Kw/h plus élevé par rapport au tarif initial d’EDM SA.

« Il est inadmissible qu’à Bamako, nous payons le Kw/h à 99 FCFA alors que dans les chefs-lieux de cercle, les gens payent le Kw/h à 250 FCFA. Il nous faut trouver une solution à cette situation et le gouvernement a décidé de prendre ses responsabilités et toutes ses responsabilités pour soulager les populations », a déclaré le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhoussein Maïga. Qui indique plus loin que dans le cadre du nouveau programme présidentiel, l’EDM SA prendra le relais à l’AMADER dans l’ensemble des chefs-lieux de cercle pour mettre les populations de l’intérieur au même pied d’égalité que celles vivant à Bamako et dans les capitales régionales.

Dans la même dynamique, le ministre Malick Alhousseini Maïga a précisé qu’un accent particulier sera mis sur la promotion des énergies renouvelables pour hybrider le système de production. C’est-à-dire, mixer l’énergie thermique jugée trop chère avec l’énergie solaire et l’énergie hydrique dans au moins 200 localités du pays. Ainsi pour lui, le service public d’électricité sera désormais assuré par la société EDM SA dans l’ensemble des chefs-lieux de cercle et dans les localités frontières.  Et cela a pour impact de réduire le coût du Kw/h dans ces localités qui seront mises au même pied d’égalité que Bamako.

Après la grande opération de recouvrement menée avec brio par l’actuelle direction générale d’EDM SA, contre les ‘’gros’’ mauvais payeurs, peut-on le dire, la reforme du secteur de l’Energie initiée par le ministre Malick Alhousseini Maïga poursuit son petit bonhomme de chemin pour le bonheur des populations.

Interrogé sur la centrale solaire de Pelengana en cours de réalisation dans le cadre d’un partenariat public-privé, le ministre de l’Energie et de l’Eau a rassuré que d’ici 2018, le chantier prendra fin.

Lassina NIANGALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here