Tension sur le Dakar-Bamako ferroviaire : Le train marchandises en provenance de Bamako-est bloqué à la gare de Oualia depuis mardi soir

Le collectif ‘’ sauvons les rails’’  a mis son ultimatum  en  exécution le mardi 2 mai 2017. Il n’y aura  plus de train marchandises sans trafic  voyageur. Le collectif avait donné des délais au gouvernement avant de passer à l’action.

Le dernier délai de rigueur  en date était le 30 avril 2017. Le collectif  ‘’ sauvons les rails’’  vient de joindre l’acte à la parole.Le train marchandises 1245 a quitté Bamakole 1er mai courant à 16H 45mn  avec dix-huit wagons  667  bruts  et 382 tonnes utiles. Il est arrivé le lendemain  vers 13heuresà la gare de Oualia, ville située à 319 Km de Bamako et à 59 Km de Mahinaoù il a fini sa course puis que la gare de Mahinan’estplus opérationnelle. Elle est occupée, bloquée, envahie  par  l’essieu complet  de trainpar les manifestants à cause de l’absence, disons de l’arrêt  du trafic voyageur. Ils ont mis l’essieu complet sur  la ligne ferroviaire au niveau  du pont pour empêcher la circulation du train marchandises. Le train marchandises comme son nom l’indique, transporte  des marchandises, des biens en un mot le fret.Quant au train voyageur,il est chargé du transport des passagers. C’est le principal moyen de transport dans cette partie du pays, en tout cas le plus prisé mais il a été  sacrifié, abandonné, délaissé. C’est pourquoi  les manifestants sont  en colèresurtout que leurs  multiples tentatives  de rencontre avec  le ministre des transports ont été  sans succès.

Selon des sources bien informées, le gouvernement n’a pas la volonté politique de résoudre ce problème. On estimeà 7milliards de FCFA, le cout des travaux. Les rails ne sont pas une priorité pour  IBK.

Actuellement, rien ne peut arrêter les manifestants sans la satisfaction de leur demande qui est la reprise du trafic  voyageur.  Ils sont engagés et déterminés.

Au moment où nous mettions sous presse cette information, les wagons étaient  toujours stationnés sur place même si la locomotive est revenue à Bamako mercredi soir. C’est le reste de la rame qui est immobilisé à Oualia. Le trafic est arrêté ou interrompu. Les manifestants sont formels sur leur position.   Il n’y a plus de passage. La ligne est complètement arrêtée à Mahina.

Avant  cette action, le collectif ‘’ sauvons les rails’’ avait mené d’autres actions pour alerter le gouvernement  mais il n’a pas été attentif, sensible bref il n’a pas pris  l’affaire au sérieux.

Cette opération intervient après un constat d’échec. L’arrêt persistant du trafic voyageur qui constitue une préoccupation sociale, l’extrême  pauvreté des populations riveraines, l’exclusion, la marginalisation, l’abandon, le recul des localités en termesde développement, l’absence d’infrastructures adéquates  sont les raisons du ras-le-bol.La colère et la désolation ont poussé les populations concernées à envahir les voies ferroviaires. Beaucoup de choses sont liées à la circulation du train. Il fait vivre ici.   Dakar-Bamako Ferroviaire n’existe que de nom le trafic est arrêté et les manifestants ne comptent pas s’en arrêter là. Ils ne cherchent pas autre chose, seulement  la circulation du train voyageur pour soulager et sauver  des âmes.

L’arrêt du trafic voyageur  a fait d’énormes dégâts auprès des populations riveraines surtout la perte en vies humaines que nous déplorons.

Il n’est plus à démontrer  le rôle du trafic voyageur  pour les localités riveraines des rails.  Il joue un rôle inestimable dans le développement socio-économique des localités.

L’arrêt du train marchandises est un coup dur  pour  le nouveau ministre des transports, Me  BaberGano. Est-il capable de redresser la barre en donnant du sourire aux milliers de populations riveraines des rails qui ne demandent pas autre chose que le rétablissement, la circulation du trafic voyageur pour limiter les conséquences dues à l’absence du train voyageur ? C’est son baptême du feu.

Pour lever le blocus de la gare de Mahina, une  délégation avait quitté Kayes pour rencontrer  les manifestants mais cela a été un échec.

Selon les sources bien introduites, la délégation du Ministère des transports est attendue dans les prochaines semaines  pour trouver  un compromis avec les manifestants légalistes qui réclament leur droit. Les manifestants sont prêts à tout  si leur demande n’est pas satisfaite.

Rappelons que le collectif ‘’ sauvons les rails ‘’  a pour   objectif le retour du trafic   voyageur. Il est un collectif de veille, d’alerte et  il est  composé de plusieurs associations, clubs et mouvements des populations riveraines et des ressortissants des rails. Il est apolitique et à but non lucratif.

Kololadji  DIALLO 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here